Ypres - Etape 1  3 juillet 2004

Points en vue pour Simon

Le rallye débute jeudi soir avec une super spéciale de 8,4 kilomètres. Immédiatement, les groupe N prennent le dessus avec six voitures aux six premières places. Suivent Perdesoli, Thiry, Cols, Bruyneel, Tsjoen et Jean-Joseph.

Vendredi en fin de matinée, les concurrents prennent la direction du départ de l’ES2 chaussés de pneus slicks. Mais une averse s’abat sur les Flandres avant le départ. Deuxième sur la route, Simon affronte les pires conditions et perd 40’’ sur les groupe N qui profitent de leurs quatre roues motrices. La route est encore mouillée dans l’ES2 et les Super 1600 perdent 20’’ supplémentaires…

Le soleil fait son retour sur la région d’Ypres et les Clio Super 1600 remontent progressivement dans la hiérarchie. Juste avant de rentrer au parc d’assistance après la première boucle, Larry Cols signe le meilleur temps et remonte à la 9e place. Quant à Simon, il se contente de la 14e position… à moins d’une minute du leader !

Larry continue son show dans la deuxième boucle : avec trois meilleurs temps sur quatre, il s’empare de la tête du rallye ! Simon s’accroche pour rester au contact et il progresse à la 8e place : « Je fais le maximum mais j’ai l’impression que Larry est sur une autre planète ! Le terrain est tellement spécifique que je dois garder une marge pour ne pas me faire piéger stupidement… »

Le scénario dans la troisième et dernière boucle du jour se reproduit : Cols aligne trois scratches supplémentaires qui lui permettent de rentrer au parc fermé avec une avance de près de 50’’.

Quant à Simon, il gagne une place supplémentaire : « Dans l’optique du Championnat c’est très bien car j’ai une bonne avance sur Thiry et Pedersoli. Je prends la mesure de l’épreuve au fil des spéciales et je pense pouvoir gagner une ou deux places demain. En tous cas, je suis toujours aussi agréablement surpris par la formidable ambiance qui règne ici ! »

Classement étape 1 : 1. Cols (Clio Super 1600) 1h59’35’’1 – 2. Van Woensel (Lancer gr. N) +48’’2 – 3. Bijvelds (Lancer gr. N) +1’04’’3 – 4. Bouche (Lancer gr. N) +1’34’’2 – 5. Snijers (Lancer gr. N) +1’41’’9 – 6. Casier (Punto Super 1600) +1’47’’5 – 7. Jean-Joseph (Clio Super 1600) +1’52’’4 – 8. Bruyneel (Lancer gr. N) +2’03’’5…

Ypres - Présentation  1 juillet 2004

Simon a la frite !

Petite ville des Flandres, Ypres s’anime chaque année depuis 1965 au son des voitures de rallye. Pour sa 41e édition, l’épreuve représente la Belgique au calendrier du Championnat d’Europe des Rallyes. Les spéciales sont typiques de la région : très rapides et constituées d’une succession de lignes droites et de carrefours.

Une physionomie qui sera donc bien différente des trois premières épreuves de la saison, comme l’explique Simon Jean-Joseph : « C’est tout l’intérêt de ce Championnat : partir à la découverte de nouveaux horizons ! Après avoir disputé le rallye du Condroz à la fin de la saison 2003, je reviens en Belgique avec beaucoup de plaisir. L’enthousiasme et la passion qui animent les gens sont incroyables. L’ambiance qui règne sur les épreuves compense largement le peu d’attirance que j’ai pour ces spéciales. Mais je m’en accommoderai et je ferai tout pour prendre la mesure de mes adversaires, qu’ils soient belges ou non ! »

Une fois n’est pas coutume, Simon ne sera pas le seul à arborer les couleurs du Clio Team sur le Championnat d’Europe. Engagés sous la bannière de Renault Belgique, Larry Cols et Filip Goddé disputeront leur deuxième épreuve de la saison à domicile. Après le succès aux Boucles de Spa, Larry espère bien récidiver : « C’est une épreuve que je connais très bien, puisque je me suis imposé en Super 1600 l’an passé. Le tracé des spéciales n’est pas très compliqué, mais il faut être attentif à la météo, imprévisible car nous ne sommes pas loin de la mer du Nord. Dès les reconnaissances, nous avons constaté qu’il y avait beaucoup de terre sur la route : ce sera très glissant ! Je pense qu’il n’y aura pas de gros écarts… »

Outre Simon et Larry, deux autres excellents pilotes seront au départ au volant de Clio Super 1600. Pieter Tjsoen, Champion de Belgique en titre, pilotera la voiture de GHP Compétition. La prise en main au Rallye Saarland (Allemagne) s’est soldée par une victoire en Super 1600 … Le quatrième mousquetaire sera Jan de Winkel, Champion des Pays-Bas en 2003 et déjà deux fois victorieux avec la Clio cette saison !

Vendredi 2 juillet : départ de la 1re étape à 16h00. 1 spéciale de 8,4 km. Samedi 3 juillet : départ à 10h30. 12 spéciales totalisant 195,69 km. Arrivée de la 1re étape à 20h50. Dimanche 4 juillet : départ de la 2e étape à 9h00. 8 spéciales totalisant 94,04 km. Arrivée finale à 14h30.

Test  29 juin 2004

Une part de désert pour Simon

C’est au Grand Sambuc que le Martiniquais a retrouvé l’équipe Nissan pour une séance d’essai de la voiture. En une trentaine de kilomètres, il a pu mesurer le potentiel de cette reine du désert : « Tout d’abord je remercie Nissan de cette invitation, qui m’a permis de retrouver des ingénieurs et techniciens avec qui j’avais collaboré par le passé. Au volant, j’ai été surpris par la relative légèreté du Pick-Up, qui contraste avec son aspect massif. Le pilote est assis très haut et il domine la situation. Comme je m’y attendais, les capacités d’absorption de la suspension sont excellentes. Mais au bout du compte, cela n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu conduire ces dernières années. C’est une discipline très différente du rallye traditionnel. »

Quant à envisager une reconversion sur les pistes sablonneuses, il y a un pas que Simon ne franchit pas : « J’apprécie beaucoup la saison que nous menons avec le Clio Team. Le double challenge Championnat de France et Championnat d’Europe me permet de disputer de nombreuses épreuves avec la Clio Super 1600. Evidemment, je ne serais pas contre un coup d’essai sur un rallye-raid, mais il faudrait que cela se fasse dans de très bonnes conditions… »

Bulgarie - Arrivée  21 juin 2004

Deuxième avec les honneurs

Avec 46’’2 de retard sur l’Italien Pedersoli au départ de cette deuxième étape, Simon ne visait pas la victoire : « Notre Clio Super 1600 est une excellente voiture, mais elle ne peut rivaliser avec une Kit-Car qui développe 80 chevaux de plus pour un poids identique. Je dois plutôt surveiller Dontchev, qui n’est pas loin derrière. Si je parviens à préserver la deuxième place, ce sera déjà une grande satisfaction. »

En effet, la bagarre s’engage entre les deux pilotes. Dontchev revient à seulement 1’’5 de Simon après les deux premières spéciales du jour. Mais le Martiniquais rétablit l’écart dans le tour suivant.

Dans l’ultime boucle, le Bulgare connaît des problèmes de coupures moteur tandis que Simon signe le meilleur temps dans la dernière spéciale du rallye !

Ce deuxième ‘scratch’ permet à Simon de terminer deuxième à 51’’2 de Pedersoli : « Il y avait deux spéciales constituées majoritairement de descentes… et nous avons réalisé le meilleur temps à chaque fois ! Aujourd’hui l’écart avec Pedersoli n’a pas évolué, c’est un autre point positif pour nous. »

Au moment de tirer le bilan de ce rallye, le pilote de la Renault Clio Super 1600 se montre satisfait : « Je dois rappeler que nous découvrions totalement cette épreuve. Rapidement, l’équipe technique a su mettre le doigt sur les réglages qui convenaient à ce terrain si particulier. Je pense que peu d’équipes ont de telles facultés d’adaptation. La voiture était agréable à conduire et nous n’avons connu, une nouvelle fois, aucune alerte sur la fiabilité. Je pense que nous obtenons le meilleur résultat que nous pouvions viser. Je marque à nouveau des points importants pour le Championnat d’Europe. »

Classement final : 1. Pedersoli / Vernuccio (Peugeot 306 Maxi) 2h44’34’’8 – 2. Jean-Joseph / Boyère (Renault Clio Super 1600) +51’’2 – 3. Dontchev / Veltchev (Peugeot 306 Maxi) +2’01’’5 – 4. Solowow / Valtchev (Mitsubishi Lancer) +6’41’’2 – 5. Popov / Popov (Citroën Saxo Super 1600) +7’40’’6 – 6. Gerardjiev / Popov (Mitsubishi Lancer) +10’33’’2 – 7. Kozlekov / Sivov (Mitsubishi Lancer) +10’46’’4 – 8. Jandik / Chrastecky (Mitsubishi Lancer) +10’55’’1…
Championnat d’Europe : 1. Pedersoli 28 pts – 2. Jean-Joseph 18 pts – 3. Basso 10 pts – 4. Kuzaj 8 pts – 5. Solowow 7 pts…

Bulgarie - étape 1  19 juin 2004

Attaque maximum pour Simon !

Après la super spéciale disputée jeudi soir dans les rues de Borovetz, le rallye a réellement débuté ce matin. Au programme, six spéciales totalisant 150 kilomètres de secteurs chronométrés.

Au moment de prendre le départ, il pleut sur Borovetz. L’absence d’ouvreurs rend le choix des pneumatiques difficile… mais l’équipage de la Clio Super 1600 va faire le bon choix ! A l’issue des deux premières spéciales, Simon estime ne pas avoir très bien conduit. Il n’en occupe pas moins la troisième place, derrière les 306 Maxi de l’Italien Luca Pedersoli et du Bulgare Krum Dontchev. Juste derrière, le Belge Bruno Thiry et sa C2 Super 1600 n’ont pas dit leur dernier mot !

La menace Thiry disparaît dès l’ES4 (mécanique). Dans le même temps, Simon parvient à prendre le dessus sur Dontchev. Il confirme dans la dernière boucle de deux spéciales, signant même le meilleur temps dans l’ES7 !

De retour au parc d’assistance, le Martiniquais tire un bilan plutôt positif de cette journée : « Il est très difficile de se battre contre des voitures qui développent 80 chevaux de plus pour un poids équivalent. Je parviens à me maintenir dans la course en tête au prix d’une attaque de tous les instants. Mais il me sera très difficile de gagner à la régulière. Demain je pense que la bagarre pour résister à Dontchev va être intéressante… A la régulière la victoire me paraît hors de portée. »

L’analyse de Simon est complétée par celle de Jack Boyère : « Nous avions beaucoup d’interrogations avant le départ. L’expérience nous fait défaut sur ce type d’épreuve, mais nous pouvons compter sur une équipe soudée qui se démène pour nous offrir la meilleure voiture possible. C’était encore le cas aujourd’hui ! La Clio était équilibrée et efficace sur ces routes très dégradées. »

La deuxième étape du Rallye de Bulgarie sera composée de six spéciales identiques à celles d’aujourd’hui… mais empruntées à l’envers !

Classement après étape 1 : 1. Pedersoli / Vernuccio (Peugeot 306 Maxi) 1h26’15’’4 – 2. Jean-Joseph / Boyère (Renault Clio Super 1600) +46’’7 – 3. Dontchev / Veltchev (Peugeot 306 Maxi) +55’’6 – 4. Solowow / Valtchev (Mitsubishi Lancer) +2’47’’9 – 5. Iliev / Janakiev (Mitsubishi Lancer) +4’09’’9…