Posts in Rallye

Dakar 2006 – Etape 6  5 janvier 2006

Une bagarre à coups de seconde !

Avec 444 km de pistes cassantes, de dunes, de sable et d’herbe à chameaux, la spéciale reliant Tan Tan à Zouérat était particulièrement variée. De bon matin, Simon et Jack sont partis sur un bon rythme. Au premier contrôle de passage, situé à mi-spéciale, l’équipage n°332 avait relégué Benoît Rousselot à 5’ et les autres concurrents du T2 à plus de 10’. Le premier cordon de dunes passé sans encombre, Simon restait toutefois sur ses gardes : « J’ai attaqué un second cordon, mais j’ai vu un carénage de la moto de Cyril Desprès au sommet. Je me suis dit qu’il devait y avoir quelqu’un de l’autre côté et j’ai voulu faire demi-tour. Mais je me suis ensablé et nous sommes restés posés une demi-heure… »

Après une séance de pelletage, le Martiniquais repartait à l’attaque. Il terminait la spéciale en trombe en doublant Paul Belmondo et Jean-Jacques Ratet, deux de ses adversaires en T2. Quatrième temps de la spéciale, Simon remonte à la deuxième position au classement général : « C’est vrai que les écarts sont aussi minimes qu’en rallye traditionnel, mais je ne m’enflamme pas. Mon objectif premier est de rallier l’arrivée et c’est ce que je garde en tête. L’étape de demain s’annonce très difficile, avec beaucoup de navigation… et beaucoup de sable ! »

Depuis le début du rallye, Simon a signé le meilleur temps de sa catégorie un jour sur deux. Espérons qu’il poursuivra la série demain…

Demain : Zouérat – Atâr
Les difficultés vont crescendo sur ce Dakar. Longue de 499 km, la 7e spéciale sera un gros morceau de navigation puisqu’elle se déroulera intégralement en hors piste. Il y aura beaucoup de sable et de franchissement de dunes, mais aussi quelques parties roulantes. Simon a demandé à l’équipe SDO Compétition de monter la rampe de phares sur le 4×4, car l’arrivée devrait avoir lieu de nuit…

Le classement Autos
1. Magnaldi / Debron 3:22’54″
2. Schlesser / Borsotto +2’55″
3. De Villiers / Thorner +3’46″
4. Kleinschmidt / Pons +5’13″
5. Alphand / Picard +6’02″
32. Ikemachi / Arakawa (1er T2) +1:09’31’’
38. Jean-Joseph / Boyère +1:17’58’’

Classement général après l’étape 6
1. De Villiers / Thorner 16:33’58’’
2. Sainz / Schulz +22’’
3. Kleinschmidt / Pons +34″
4. Schlesser / Borsotto +1’02″
5. Alphand / Picard +2’02″
34. Ratet / Cattarelli (1er T2) +5:03’11’’
35. Jean-Joseph / Boyère +5:04’38’’

Dakar 2006 - Etape 5  4 janvier 2006

A travers la poussière

Sans un souffle de vent, la journée fut très poussiéreuse pour les rescapés du Dakar. Partis en 65e position ce matin, Simon et Jack n’ont pas fait exception : « Durant 350 kilomètres, ce fut particulièrement difficile, raconte Simon. Sur 70% de la distance, nous étions dans la poussière d’autres voitures ou de camions à essayer de dépasser. »

Avec un 32e temps à l’arrivée, le meilleur en catégorie T2, Simon était très satisfait : « La spéciale était très cassante avec un sol très dur. Malgré la poussière et les dépassements, nous avons évité les crevaisons. La voiture n’a pas connu de problème majeur même si les pistes sont redoutables pour la mécanique. »

Demain : Tan Tan – Zouérat
La sixième étape marque le passage en Mauritanie. Jusqu’à la journée de repos de dimanche, les équipages affronteront plus de 400 kilomètres de spéciales chaque jour. La route vers Zouérat est d’abord caillouteuse avant d’arriver dans des dunes avec de longues ondulations et des secteurs redoutables qui avaient piégé Robby Gordon et Colin McRae la saison dernière. Le départ sera donné avant le lever du soleil pour permettre à un maximum de concurrents d’arriver avant la nuit.

Le classement Autos
1. Peterhansel / Cottret 3:34’40″
2. Miller / Von Zitzewitz +1’12″
3. Roma / Magne +2’20″
4. Schlesser / Borsotto +4’11″
5. Alphand / Picard +4’27″
32. Jean-Joseph / Boyère (1er T2) +1:02’50″

Classement général après l’étape 5
1. Sainz / Schulz 13:04’57″
2. Kleinschmidt / Pons +1’28″
3. Alphand / Picard +2’07″
4. Miller / Von Zitzewitz +2’16″
5. De Villiers / Thorner +2’21″
28. Rousselot / Poncet (1er T2) +3:26’54″
38. Jean-Joseph / Boyère +3:52’47″

Dakar 2006 - Etape 4  3 janvier 2006

Premières dunes et grandes aventures

Cette spéciale longue de 386 kilomètres commençait plutôt bien pour l’équipage du 4×4 Gauloises : « Nous sommes partis gentiment, raconte Simon. Les passages d’oueds étaient magnifiques. Nous avons bien passé le célèbre erg de Merzouga, un lieu fantastique qui avait attiré de nombreux spectateurs. »

Ensuite, les premières galères ont débuté : « Nous avons dégonflé les pneus pour attaquer les dunes. Mais nous avons crevé à l’avant droit sur une grosse pierre plate. Après avoir changé de roue, nous sommes repartis dans la poussière d’autres concurrents. »

Jusqu’au second contrôle de passage, l’équipage n°332 n’a connu aucun autre souci, refaisant une partie de son retard concédé lors de la crevaison. Mais après le CP2, Simon et Jack ont dû sortir les pelles : « Nous nous sommes ensablés dans un passage étroit. Nous sommes sortis pour pelleter lorsqu’Isabelle Patissier est venue en dérive s’appuyer sur la voiture. »

Blessé côté gauche, le 4×4 bleu porte les séquelles de la rencontre. La portière de Simon ne ferme plus. Après avoir désensablé la voiture puis fait une réparation de fortune sur la portière à l’aide de tendeurs, Simon et Jack repartent pour les deux cents derniers kilomètres : « Sur cette fin d’étape, il a fallu composer avec beaucoup de poussière dans l’habitacle. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises. Un flexible de frein a été arraché à l’arrière. Nous avons fait les cinquante derniers kilomètres de la spéciale sans frein et il faut encore rejoindre Ouarzazate pour pouvoir réparer. Mais nous sommes heureux d’en être sortis ! Il y a encore de nombreux équipages dans le sable. C’est la grande aventure du Dakar… »

Demain : Ouarzazate – Tan Tan
La troisième étape marocaine se déroulera encore sur des pistes très dures, difficile pour les équipages et les mécaniques. A l’aide de son road-book, Jack Boyère aura beaucoup à faire pour prévenir des trous et des bosses sur les 350 kilomètres de spéciale.

Le classement Autos
1. Sainz / Schultz 3:52’48″
2. Magnaldi / Debron +2’00″
3. Alphand / Picard +3’10″
4. De Villiers / Thorner +3’16″
5. Saby / Perin +4’53″
34. Rousselot / Poncet (1er T2) +1:27’07’’
58. Jean-Joseph / Boyère +2:03’23’’

Classement général après l’étape 4
1. Sainz / Schulz 9:21’18’’
2. Saby / Perin +4’51″
3. Kleinschmidt / Pons +5’09″
4. Alphand / Picard +6’39″
5. De Villiers / Thorner +6’53″
30. Rousselot / Poncet (1er T2) +2:26’41’’
47. Jean-Joseph / Boyère +2:58’56’’

Dakar 2006 - Etape 3  2 janvier 2006

Nouveau meilleur temps en T2

25000 personnes étaient hier à Malaga pour voir les concurrents du Dakar quitter l’Europe pour l’Afrique à bord de trois bateaux. Après huit heures de traversée, les équipages ont débarqué à 4h00 à Nador.

Cette première étape marocaine a été très positive pour Simon et Jack. Parti assez loin, l’équipage du 4×4 aux couleurs de Gauloises remporte sa seconde étape en catégorie T2 : « Ce fut une belle journée avec des paysages magnifiques. Avec Jack, nous sommes ravis, confie Simon à son arrivée à Er Rachidia. Nous avons doublé de nombreux concurrents, en auto ou en moto. Il fallait faire très attention dans la poussière. »

Sur les pistes caillouteuses, doubler un autre véhicule est toujours un exercice périlleux : « Les autres concurrents soulèvent beaucoup de poussière. Il faut arriver à s’approcher d’eux pour pouvoir les passer sans prendre trop de risques. Dans ces conditions, il est nécessaire de conserver son calme et de ne pas faire de bêtises afin d’éviter les crevaisons. Aujourd’hui, nous avons parfois passé des dizaines de kilomètres derrière certaines voitures mais il faut savoir être patient. »

Demain : Er Rachidia – Ouarzazate
La deuxième étape africaine est annoncée comme la plus variée de toute l’épreuve. Après le départ sur un tracé technique, les concurrents aborderont une portion rapide avant d’attaquer leurs premières dunes. Un peu de franchissement accompagnera ensuite les équipages avant une deuxième moitié d’étape plus roulante.

Le classement Autos
1. Schlesser / Borsotto 2:50’58″
2. Masuoka / Maimon +19″
3. Peterhansel / Cottret +37″
4. Kleinschmidt / Pons +56″
5. Gordon / Skilton +1’30″
31. Jean-Joseph / Boyère (1er T2) +33’46″

Classement général après l’étape 3
1. Roma / Magne 5:27’34″
2. Masuoka / Maimon +06″
3. Saby / Perin +54″
4. Sainz / Schulz +56″
5. Kleinschmidt / Pons +57″
34. Jean-Joseph / Boyère (1er T2) +56’29″

Dakar 2006 – Etape 2  1 janvier 2006

En attendant l’Afrique

A l’image de toute autre épreuve automobile, le choix des pneumatiques s’est avéré important aujourd’hui. Hésitant entre des gommes dures ou typées « boue », Simon Jean-Joseph a opté pour la seconde solution et s’en montrait satisfait à l’arrivée de la spéciale : « Dans l’ensemble, le parcours était assez glissant même s’il y avait parfois quelques cailloux. »

Malheureusement, la progression du Martiniquais a rapidement été ralentie : « Dès les premiers kilomètres, nous avons connu un problème électronique dans la boite de vitesses, provenant d’un capteur. Durant toute la spéciale, il a fallu composer avec une boîte capricieuse. »

Simon et Jack ont dû, à plusieurs reprises, arrêter le moteur pour réinitialiser la boîte de vitesses : « Nous avons laissé passer des concurrents puis nous en avons doublé. Il fallait prendre son mal en patience. Dans les parties lentes, nous passions en mode « drive » et dans le rapide, nous étions parfois bloqués sur le deuxième ou troisième rapport… à 60 km/h. »

Malgré ces premières aventures, Simon reste optimiste : « L’équipe a déjà fait les réparations nécessaires à l’assistance. Notre objectif reste d’arriver à Dakar. L’incident du jour restera sans doute anecdotique même s’il est frustrant sur le moment. Nous préférons penser au plaisir et aux galères que nous aurons en Afrique. »

Demain : Nador – Er Rachidia
Après une nuit sur le bateau, les concurrents arriveront en Afrique demain matin. Les organisateurs ont concocté une première étape marocaine inédite avec les premiers pièges classiques : quelques traversées d’oueds et un peu de navigation sur 314 kilomètres pour rejoindre Er Rachidia plein Est au départ de Nador.

Le classement Autos
1. Sainz / Schulz 1:34’28″
2. Alphand / Picard +25″
3. Al Attiyah / Guehennec +28″
4. Masuoka / Maimon +1’01″
5. Roma / Magne +1’02″
34. Rousselot / Poncet (1er T2) +14’57 »
55. Jean-Joseph / Boyère +18’08″

Classement général après l’étape 2
1. Sainz / Schulz 2:30’48″
2. Alphand / Picard +3’45″
3. Roma / Magne +4’14″
4. Saby / Perin +4’22″
5. Sousa / Lurquin +4’32″
43. Jean-Joseph / Boyère +28’31″