Rallye d'Antibes - Etape 2  20 octobre 2007

Simon Jean-Joseph et la Citroën C2 se rapprochent du titre

Avec 126 kilomètres chronométrés, la deuxième étape de cette dixième et dernière manche de la saison de l’European Rally Championship (l’ERC) s’annonçait longue et difficile. La boucle de trois spéciales à parcourir deux fois comportait deux morceaux d’anthologie avec la ‘Couillole’ (ES8/11) et l’épreuve baptisée ‘Conseil Général des Alpes Maritimes’ (ES9/12), le plus long chrono du rallye. Bien que courte, ‘Tournefort’ (ES7/10) pouvait également créer des surprises. Les difficultés du terrain de jeux étaient bien connues, en revanche, l’incertitude planait concernant les conditions météo.

Finalement, ces dernières s’avéraient clémentes, les nuages annoncés ayant été chassés par d’importantes bourrasques de vent. Simon démarrait le samedi prudemment…trop sans doute ! « Dans la spéciale d’ouverture, j’ai trop assuré », reconnaissait le pilote de la Martinique. « Son rythme est lent et les risques de crevaisons sont nombreux… je n’y ai vraiment pas bien piloté. La suite a été plus à notre avantage… » Effectivement, à deux reprises (ES8 et 9), la Citroën C2 Super 1600, signait le deuxième meilleur temps devant toutes les autres voitures à quatre roues motrices. Elle revenait au parc d’assistance de la mi-journée en ayant accentué son avance sur deux des trois prétendants au titre encore en course.

« La fin de cette première boucle a été plus conforme à notre potentiel », souriait « Jean-Jo ». « La Citroën s’est remarquablement comportée et j’ai aussi haussé mon niveau de pilotage. Nous sommes à la moitié du rallye et nous continuons à défendre nos chances pour la couronne européenne. Durant l’après-midi qui nous attend, beaucoup de choses peuvent encore se produire… »

Ce deuxième tour démarrait nettement mieux. Simon améliorait d’abord son temps dans ‘Tournefort’ de 16s puis poursuivait son effort en réalisant de nouveau des performances de premier plan dans les deux derniers chronos. « Nous pouvons être satisfaits de notre étape », concluait-il. « Au volant d’une Citroën C2 Super 1600 remarquablement compétitive, nous avons réussi à nous maintenir à la deuxième place, ce qui nous permet d’être toujours idéalement placés pour le titre. Une longue et difficile journée nous attend demain. Avec l’équipe PH-Sport, nous sommes tous très motivés pour aller au bout de cette aventure. »

Responsable Compétition Client Citroën Sport, Yves Matton, partage cette motivation. « L’équipage Citroën a effectué une très belle deuxième étape. Le tableau de marche est respecté. Ce soir, il inscrit encore deux points de « bonus » supplémentaires. Il reste une centaine de kilomètres pour conclure en beauté tout le travail accompli cette saison par l’ensemble de l’équipe. »

Leave a Reply