Elpa Rally - Arrivée  7 octobre 2007

Copie parfaite pour Simon Jean-Joseph et la Citroën C2

Après une première étape disputée sur asphalte, les concurrents affrontaient aujourd’hui les spéciales en terre situées près de Porto Carras. Avec trois tronçons de plus de vingt kilomètres à parcourir deux fois, c’est un nouveau rallye qui débutait !

De bon matin, Simon Jean-Joseph et Jack Boyère s’élançaient dans la spéciale de Toroni. Un boyau de 29,13 kilomètres, jalonné de pierres, sinueux, étroit et constituant à lui seul un morceau de bravoure. Dans la foulée, le premier passage dans Ambelonas était tout aussi exigeant pour les hommes et la mécanique. Simon parvenait à se maintenir à la 3e position du classement scratch avant l’assistance.

Le troisième chrono du jour, Parthenonas, était plus à l’avantage de la C2 Super 1600. Simon y signait le 4e temps absolu… avant de repartir à l’assaut de Toroni. Améliorant son temps du premier passage de 40 secondes, le Martiniquais repoussait les assauts de Donchev et préservait sa troisième place.

« C’est une étape extrêmement difficile, dans la lignée des plus dures éditions de ‘l’Acropolis’. Les deux premières spéciales n’étaient pas à notre avantage, avec beaucoup de montées où nous patinions, balayant du même coup la route pour nos poursuivants », expliquait Simon. « Le chrono de Parthenonas, en revanche, convenait mieux à notre C2 Super 1600. Nous allons tout donner pour conserver notre troisième place dans les deux dernières spéciales, mais être à l’arrivée reste l’objectif principal. »

Simon ayant connu une alerte dans Toroni 2, les mécaniciens de PH-Sport réalisaient un véritable exploit en changeant par précaution la boîte de vitesses, l’embrayage et une transmission en moins de 19 minutes !

Dans l’avant-dernière spéciale, Donchev s’emparait de la troisième place. Mais le Bulgare perdait une minute dans Parthenonas 2 et Simon récupérait son bien : « Comme je l’avais prévu, cette seconde étape a été l’école de la patience. Avec plus de la moitié des spéciales sur terre, terminer sur le podium n’avait rien d’évident. C’est une belle récompense pour l’équipe PH-Sport, qui a une nouvelle fois effectué un travail parfait en nous confiant une C2 aussi fiable que performante. »

Ce podium est une excellente opération dans l’optique du Championnat d’Europe. Garcia Ojeda n’ayant pas disputé le minimum requis de six épreuves, il ne sera pas classé en fin de saison : ‘Jean-Jo’ est donc virtuel leader, à égalité avec Isik. Travaglia et Iliev conservant également leurs chances, c’est un match à quatre qui se jouera dans deux semaines à Antibes.

« Simon et Jack ont confirmé leur excellente première étape en faisant un sans-faute sur la terre », conclut Yves Matton, responsable de la Compétition Client de Citroën Sport. « C’est la preuve de la polyvalence de la C2 Super 1600, capable de grandes performances sur tous les terrains. A son volant, Simon devra de nouveau le démontrer sur l’asphalte de l’Antibes, une surface qui leur a jusqu’à présent plutôt bien réussi ! »

Classement général final du 32e Elpa Rally
1. V. Isik / K. Ozsenler (Fiat Punto) 3 h 04 min 42, 2 s
2. R. Travaglia / D. Vernuccio (Mitsubishi Lancer) + 1 min 28, 8 s
3. S. Jean-Joseph / J. Boyère (Citroën C2) + 3 min 33, 8 s
4. M. Solowow / M. Baran (Fiat Punto) + 3 min 51, 2 s
5. C. Donchev / S. Valchev (Mitsubishi Lancer) + 4 min 16, 5 s
6. G. Nioras / A. Goussetis (Subaru Impreza) + 8 min 17, 1 s
7. P. Topsis / K. Tsotsos (Mitsubishi Lancer) + 9 min 22, 6 s
8. M. Stefanis / K. Stefanis (Mitsubishi Lancer) + 12 min 15, 6 s
9. L. Kyrkos / G. Polyzois (Mitsubishi Lancer) + 13 min 22, 5 s
10. D. Nassoulas / M. Patrikoussis (Mitsubishi Lancer) + 14 min 23, 6 s

Classement de l’European Rally Championship (ERC) après 9 manches sur 10
1. E. Garcia Ojeda 51 points
2. S. Jean-Joseph et V. Isik 48 pts
4. R. Travaglia 46 pts
5. D. Iliev 43 pts…

Leave a Reply