Rally Russia - Arrivée  14 juillet 2007

La Citroën C2-R2 et Simon Jean-Joseph créent l’exploit

« Réussir à obtenir une bonne position au classement général et à s’imposer en deux roues motrices est un excellent résultat » concluait Simon Jean-Joseph après deux jours de course. « En tenant compte du nombre important de véhicules équipés de transmissions intégrales et face à la grande rapidité du parcours, c’était même inespéré. Je pensais que nous pourrions jouer les troubles fêtes et je ne peux qu’être satisfait de notre prestation. »

La deuxième et dernière étape de ce premier rallye de Russie, quatrième manche de l’Intercontinental Rally Challenge (IRC), se composait de 34 kilomètres contre le chronomètre découpé en trois spéciales après l’annulation de l’ES11. Malgré sa courte distance, Simon Jean-Joseph a abordé cette journée avec prudence : « Comme nous l’avions constaté hier » expliquait le Champion d’Europe 2004, « les routes en terre que nous parcourons ont tendance à rapidement se dégrader. Même si elles sont très rapides, elles comportaient de nombreuses parties où des pierres enchâssées apparaissaient, ce qui pouvait provoquer des crevaisons ou des dégâts plus graves. »

Adoptant un rythme soutenu, mais sans prise de risques, le pilote martiniquais parvenait à conserver la tête de la catégorie deux roues motrices. « Bien que pas évidente, cette journée s’est bien déroulée. Nous avons su défendre notre position en roulant vite tout en nous ménageant une marge de sécurité. Sur l’ensemble de l’épreuve, nous avons pu nous appuyer sur l’excellente fiabilité de la Citroën C2-R2 et sur le parfait travail de l’équipe PH-Sport pour construire ce résultat. Il m’a fallu quelques kilomètres pour me sentir complètement en confiance avec la voiture. Par petites touches, je suis parvenu à adopter des réglages me permettant d’attaquer en toute confiance. Comme cela s’était produit en Pologne, les capacités de la Citroën m’ont surpris…et je crois que je n’ai pas été le seul ! »

« En plus d’essayer d’obtenir le meilleur classement possible » poursuivait Jean-Jo,
« Nous étions présents en Russie pour démontrer le potentiel et la compétitivité de la Citroën C2-R2. Dans ce pays, le rallye se développe de plus en plus et cela représente un marché important pour la Marque. Comme je l’ai dit, rien ne semblait jouer en notre faveur et pourtant, nous avons su inverser la tendance. A travers les performances signées et notre position finale au milieu des grosses GrN à quatre roues motrices et aux portes du top ten, je pense que notre objectif est atteint. Nous avons prouvé que malgré son gabarit, la Citroën C2-R2 est capable d’obtenir de très bons résultats. Elle représente ce qui se fait de mieux sur le marché du point de vue prix/performance/fiabilité. » La très belle prestation de Simon est complétée par celle de l’équipage russe Irek Dautov/Alexander Shatunov deuxièmes en catégorie deux roues motrices sur leur Citroën C2-R2.

Leave a Reply