Ypres Westhoek Rally - Etape 1  23 juin 2007

Prudence pour Simon Jean-Joseph et la Citroën C2

Ypres par beau temps, c’est déjà un sacré… monument ! Alors, quand la météo s’en mêle et vient perturber les débats, autant dire que ‘l’addition’ peut très vite se corser. Pour Simon Jean-Joseph, 3e sur la route lors de cette première étape, le choix de pneumatiques avant de disputer la première boucle de trois spéciales a été celui de la raison, après les fortes pluies qui se sont abattues toute la journée précédant le départ. « Avec un terrain encore très gras et peu d’adhérence », notait le pilote de la Citroën C2 Super 1600, « nous avons préféré jouer la carte de la sécurité en montant quatre pneus mixtes retaillés. J’ai souvent été prudent ici et cela a toujours payé ! »

Une prudence de rigueur, sur des routes étroites mais rapides, où les changements de revêtement sont nombreux… et donc piégeux ! A l’issue de la première boucle, soit après 45 kilomètres disputés contre le chronomètre, Simon revenait à l’assistance rassuré. « Les conditions lors de ce premier tour étaient vraiment très difficiles. Il a donc fallu composer en permanence entre les parties sèches et humides. Les pièges étaient nombreux sur la route et je ne suis pas mécontent de notre choix de pneumatiques, même si trouver le bon rythme n’a pas été facile. »

Pour affronter la 2e boucle, identique à la première, l’équipage Citroën a fait procéder à l’assistance à des ajustements de suspensions sur leur C2 Super 1600, compte tenu de l’assèchement du terrain dans les épreuves chronométrées à venir. Un deuxième tour que Simon et Jack ont effectué en pneus ‘slicks’, gardant au passage deux roues de secours ‘pluie’ au cas où le mauvais temps viendrait à nouveau semer le trouble. La pluie ne refera finalement pas son apparition, laissant en revanche place à la nuit tombante. Une autre composante à prendre en compte, qui ne viendra pas pour autant perturber la dernière ligne droite de la journée. Ainsi l’équipage de la Citroën C2 Super 1600 rejoint le parc fermé sur la grande place architecturale d’Ypres à la 5e place des pilotes inscrits en Championnat d’Europe des Rallyes. « Je suis content d’en avoir terminé avec cette courte mais néanmoins difficile première journée. Pas vraiment à l’aise sur ce terrain vu les conditions rencontrées, je me suis en plus fait quelques ‘frayeurs’ dans chacune des spéciales parcourues et cela ne ma pas aidé côté confiance. Je compte demain continuer à aller crescendo et ainsi respecter le tableau de marche que je me suis fixé avant le départ, le tout en essayant de na pas faire d’erreurs… »

Tout reste en effet à faire demain pour Simon Jean-Joseph et Jack Boyère au cours de la 2e et dernière étape – la plus longue du rallye avec près de 200 kilomètres à parcourir contre le chronomètre – pour tenter de gagner encore des places aussi bien en Groupe A qu’au classement général. Espérons simplement que la mauvaise météo ne s’invitera pas à nouveau ce qui constituerait un vrai handicap pour la Citroën C2 Super 1600 face aux voitures à quatre roues motrices qui la devance…

Leave a Reply