Rally Poland - Arrivée  10 juin 2007

Prestation écourtée pour Simon Jean-Joseph et la C2-R2

La deuxième étape de cette épreuve, candidate à l’accession au Championnat du Monde, comportait 129,32 km chronométrés. Elle se composait d’une boucle de trois spéciales à disputer deux fois. Ces trois chronos sur terre étaient tracés au Nord de la ville de Mikolajki.

Classé hier soir à la quatrième place des pilotes inscrits au championnat ERC (European Rally Championship), Simon Jean-Joseph s’est élancé ce matin avec la volonté d’améliorer ce résultat. Les chronos du premier passage se révélaient délicats à négocier. « Les routes d’aujourd’hui étaient extrêmement rapides et étroites. Ce n’était pas du tout à notre avantage » expliquait Simon. « Elles serpentaient dans des sous-bois et la poussière stagnait ce qui était gênant pour piloter. Malgré tout, j’ai essayé de rouler vite. Mon apprentissage de la veille m’a été bien utile pour tenter de tirer la quintessence de la Citroën C2-R2. »

Auteur à deux reprises du deuxième meilleur temps durant cette première boucle, le pilote Martiniquais savait cependant qu’il lui serait difficile de progresser au classement. Il repartait pourtant à l’attaque dans le dernier tour mais devait abandonner dans la spéciale onze suite à la rupture de la vis de fixation de la chape anti-couple.

« C’est vraiment dommage de devoir stopper notre course si près du but » regrettait Simon. « Hier, pour mes débuts en course avec la C2-R2, j’ai vraiment eu l’impression de retourner à l’école. Pour un pilote novice, cette Citroën est le produit idéal. Elle possède à la fois le prix le plus compétitif du marché et un potentiel important qui permet de se mesurer à des voitures bien plus « grosses ». Tout au long de ce rallye, j’ai pris beaucoup de plaisir à son volant. Elle est vraiment amusante à piloter et sa compétitivité, réellement surprenante, m’a complètement bluffé. Notre objectif de départ était d’essayer d’inscrire le maximum de points en ERC, c’est pourquoi, j’ai toujours gardé une marge de sécurité. Malgré tout, nous n’étions pas très loin des autres pilotes de notre catégorie ce qui montre que la R2 possède un sacré
caractère. »

La prochaine épreuve de l’ERC (la 5e) se déroulera en même temps que le troisième rendez-vous de l’IRC (Intercontinental Rally Challenge) lors du Belgium Ypres Westhoek Rally les 21/24 juin prochain.

Classement final
1. O. Svedlund/B. Nilsson (Subaru Impreza) 2 h 36 min 44,3 s
2. K. Holowcyc/L. Kurzeja (Subaru Impreza) + 43,7 s
3. R. Travaglia/Scattolin (Mitsubishi Lancer) + 2 min 36,8 s
4. Z. Staniszewski/B. Boba (Mitsubishi Lancer) + 3 min 03,7 s
5 B. Bouffier/M. Baumel (Peugeot 207) + 3 min 17,8 s

Leave a Reply