Rally Poland - Etape 1  9 juin 2007

Apprentissage réussi de la C2-R2 pour Jean-Joseph

Le rallye de Pologne est l’une des plus anciennes épreuves existantes. Cette année, elle est candidate à l’accession au Championnat du Monde des Rallyes. Courue sur terre, elle compte en 2007 pour l’ERC (l’European Rally Championship) dont elle constitue la quatrième manche.

La première étape se composait de sept spéciales soit 150,34 km chronométrés. En plus de la super-spéciale disputée hier soir en ouverture, les équipages devaient affronter une boucle de trois spéciales, tracée dans la région du Mazurian Lake District.

Contrairement aux épreuves qu’il a déjà disputées cette année en ERC et en IRC (Intercontinental Rally Challenge), Simon Jean-Joseph n’évoluait pas au volant d’une Citroën C2 Super 1600 mais avec le modèle C2-R2. Une voiture qu’il a pris en main juste avant la course. « Après quelques kilomètres lors du déverminage sur l’asphalte, à Satory, j’ai véritablement découvert la Citroën lors du shakedown » expliquait Simon. « Cette séance d’essais a été perturbée à de nombreuses reprises. Ceci ne m’a pas permis de complètement prendre mes marques. Cependant, j’ai tout de même pu juger de l’intéressant potentiel dont bénéficie cette véritable auto de course. »

Il se montrait tout d’abord très prudent dans la super-spéciale de Mikolajki. Le deuxième chrono ayant été neutralisé, Simon devait attendre l’ES3 pour enfin pouvoir parcourir ses premiers « vrais » kilomètres de spéciale avec la C2-R2 : « J’ai l’impression de retourner à l’école » déclarait-il à la fin de la boucle matinale. « Mon objectif ici est d’essayer de marquer des points en championnat d’Europe. Je ne veux pas prendre de risques inutiles. Peu à peu, je me suis familiarisé avec le pilotage de la C2-R2. Sur ces spéciales qui ressemblent à la Finlande, j’ai pris beaucoup de plaisir à son volant notamment dans les portions très rapides. Je me sens de plus en plus en confiance aux commandes de cette efficace et étonnante petite voiture. Ce soir, nous sommes quatrième du classement des pilotes de l’ERC. Je suis très motivé à l’idée d’essayer d’améliorer notre position demain. »

Yves Matton, Responsable Compétition Client Citroën Sport, retient du déroulement de cette journée, plusieurs éléments positifs : « En passant de la Super 1600 à la R2, Simon Jean-Joseph a d’abord du trouver ses marques, ce qu’il a bien fait lors du premier tour. Ses performances se sont ensuite améliorées avec notamment un meilleur temps dans l’ES6. Ceci confirme le potentiel de la C2-R2 sur la terre. Avec Jack Boyère, ils sont ce soir au pied du podium en ERC. Une longue journée les attend demain pour essayer d’inscrire encore d’avantage de points et ainsi atteindre le challenge fixé.»

Leave a Reply