Dakar 2007 - Etape 1  6 janvier 2007

Dans le vif du sujet !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Dakar est parti sur les chapeaux de roues. A ce petit jeu, les Volkswagen Touareg se sont montrés intraitables. Carlos Sousa, l’enfant du pays, a réalisé le meilleur temps devant les quatre pilotes officiels : Giniel de Villiers, Carlos Sainz, Ari Vatanen et Mark Miller. Les autres favoris – Stéphane Peterhansel, Luc Alphand ou bien Jean-Louis Schlesser – n’ont pas forcé leur talent, préférant attendre les premières étapes africaines pour commencer à attaquer.

Sur un terrain peu favorable à son buggy deux roues motrices, Simon Jean-Joseph avait lui aussi décidé de ne pas prendre de risques : « Cette spéciale était surprenante, avec des portions très sinueuses dès les premiers kilomètres. Nous avons rattrapé le 4×4 parti devant nous après une dizaine de kilomètres. Il s’est effacé très sportivement et nous avons continué notre route en veillant à ne pas nous ensabler. »

Mais à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, une mésaventure a ralenti la progression de l’équipage n°326 : « Nous étions dans une portion lente, déjà bien creusée par le passage des premières voitures. La roue avant gauche s’est dégonflée, sans doute après un contact avec un élément dur dans un virage. Le pneu n’était pas crevé et nous avons réussi à terminer la spéciale sans abîmer la voiture… Nous aurions perdu beaucoup plus de temps en nous arrêtant pour changer la roue. »

Classés à la 29e place de cette spéciale, Simon et Jack ont fait plus que limiter les dégâts : « Evidemment, j’aurais préféré faire mieux ! Nous avons perdu environ cinq minutes, ce qui n’est rien à l’échelle de cette course. Cette mésaventure sera vite oubliée… »

Demain, Simon et ses camarades disputeront la seconde spéciale portugaise : « Le terrain sera fondamentalement différent, avec un terrain beaucoup plus dur. Je continuerai à m’appliquer en attendant les spéciales africaines. »

Leave a Reply