Dakar 2007 - Vérifications  5 janvier 2007

Bons pour le service !

Pour la plus grande joie des membres de la caravane, le soleil est déjà de la partie sur ce Dakar 2007 ! Inlassablement depuis mercredi matin, les 525 concurrents – aux quelques forfaits près – satisfont aux vérifications du côté du centre culturel de Belem. Une étape incontournable qui est aussi l’occasion de multiples retrouvailles.

Hier soir, Simon Jean-Joseph et Jack Boyère ont effectué leur circuit administratif avant de retrouver les deux autres concurrents issus des départements d’outremer : le Réunionnais Stéphane Hamard, qui pilote la KTM n°126, et l’équipage guadeloupéen Fabrice Marchand / Guillaume Dupont, associés sur le Toyota n°487. L’occasion de confronter des expériences des précédentes éditions et de faire un vœu commun : celui de rejoindre Dakar !

Ce matin, le buggy n°326 a subi l’examen des commissaires techniques, chargés de vérifier la conformité de la voiture et de sceller le moteur, qui ne peut être changé pendant le rallye. Puis la « sauterelle rose » a rejoint le parc fermé jusqu’au départ de l’épreuve.

« Cette fois nous y sommes ! A vrai dire j’attendais ce moment avec impatience », déclare Simon. « Il s’agit de la concrétisation de mois de travail. Le plateau est très relevé, avec 30 à 40 voitures qui peuvent terminer dans le top 10 à Dakar. Dans notre catégorie, le maître incontesté est Jean-Louis Schlesser, qui aligne un buggy très abouti. »

Le pilote Only s’est également intéressé aux buggies monoplaces de la Desert Cup : « Ca va être du sport pour le pilotes, qui vont devoir conduire et naviguer en même temps ! Je leur tire mon chapeau… » Parmi ces concurrents, Simon a retrouvé son ami Abdou Thiam, un des trois pilotes sénégalais au départ : « Quoi qu’il arrive je dois rejoindre Dakar, puisque c’est chez moi ! Je crois que je vais me régaler au volant de ce buggy. C’est mon sixième Dakar, j’en avais déjà fait un seul au volant d’un 4×4… »

Simon a en outre obtenu quelques informations sur la première spéciale, qui se déroulera demain entre Lisbonne et Portimao. C’est Etienne Lavigne, Directeur de l’épreuve, qui a donné le menu au Martiniquais : « La spéciale est tracée dans des chemins sablonneux d’une pinède. Le sable est mou et il est possible que certains restent plantés ! Ce ne sera pas forcément très amusant, surtout pour les buggies à deux roues motrices. »

Simon reste fidèle à sa ligne de conduite : « Je ne vais pas forcer sur les deux spéciales portugaises. Il n’y a rien à gagner et éventuellement tout à perdre. L’objectif sera de réaliser des temps corrects pour ne pas partir trop loin au Maroc. Nous allons y aller crescendo… »

Leave a Reply