Dakar 2006 – J-15  16 décembre 2005

Le compte à rebours est lancé !

Simon a donc retrouvé avec plaisir le public du Benelux sur le stand de son partenaire Altadis. Musique antillaise et hôtesses arborant les couleurs de la Martinique ont apporté un grand rayon de soleil sur ce Salon : « Depuis ma victoire au Rallye du Condroz 2003, je compte de fidèles supporters dans la région ! Le public belge et luxembourgeois se montre toujours chaleureux et c’est un plaisir que de venir lui rendre visite. Ca me fait chaud au coeur quand certains viennent me dire qu’ils sont partis en vacances à la Martinique depuis qu’ils m’ont rencontré sur les rallyes. Je sais aussi que les Antillais suivent avec intérêt mon engagement sur le Dakar. Merci à tous ceux qui m’ont adressé des messages d’encouragement ! »

La suite de la semaine a été plus studieuse pour Simon et l’équipe SDO Compétition. La partie la plus importante du travail a été effectuée au cours des derniers mois, avec la reconstruction des cinq ML430 de l’équipe. « Le programme a commencé fin juin, après le Rallye d’Orient. Nous avons préféré faire l’impasse sur certaines épreuves pour bien préparer le Dakar. Notre objectif est d’amener un de nos pilotes à la victoire de catégorie T2. », précise Jean-Yves Menguy.

Les châssis ont été démontés, sablés et repeints avant de recevoir des moteurs et boîtes de vitesses refaits à neuf. « Sans jeu de mots, le moindre grain de sable peut venir enrayer la machine. Les mécaniciens et techniciens de SDO connaissent très bien cette discipline. Ils ont des petits trucs pour préparer les mécaniques à un raid de plus de 9000 kilomètres ! »

Chaque soir, sauf lors des étapes marathon où l’assistance est interdite, la trentaine de personnes composant l’équipe technique veillera sur les mécaniques. Quand tout va bien, deux à trois heures sont nécessaires pour dépoussiérer, resserrer et contrôler les pièces critiques. Quand tout va mal, la nuit peut vite se transformer en séance de mécanique pour réparer les dégâts causés par un terrain impitoyable… Avec trois camions et deux voitures d’assistance pour six voitures de course, l’équipe SDO Compétition sort le grand jeu pour atteindre ses objectifs !

Simon et Jack ont également pris part à une séance de formation mécanique, afin de pouvoir pallier rapidement aux petits pépins qui arrivent forcément à un moment ou un autre : courroie cassée, fuite de fluide, problème électrique…

La fin de la semaine marquera la fin de la préparation avec une courte séance d’essais destinée à vérifier que tout va bien sur la voiture. L’équipe prendra ensuite le chemin de Lisbonne pour les traditionnelles vérifications techniques.

D’ici là, Simon prendra quelques jours de repos en famille. Jack doit encore travailler sur le parcours et les nouveaux systèmes de navigation. Nous en parlerons la semaine prochaine…

Leave a Reply