Bulgarie - Arrivée  11 juillet 2005

Simon sur le podium

Après la courte spéciale spectacle disputée dans la station de ski de Borovetz, le rallye a réellement débuté samedi matin. Immédiatement, la course tourne à un duel entre Simon Jean-Joseph et Giandomenico Basso (Fiat Punto Super 1600).

Simon s’empare du commandement après l’ES3, mais la course bascule dès la spéciale suivante : « J’ai crevé dans ce chrono de 18 km, qui se disputait pourtant sur une route lisse et propre. Après 6 kilomètres, la pluie a commencé à tomber et je sentais que la voiture glissait anormalement. J’ai compris ce qui se passait et nous avons décidé de terminer sur trois roues. Nous aurions perdu plus de deux minutes en nous arrêtant pour changer le pneu. »

Simon perd plus de 50 », mais il reste en deuxième position du classement général. Dès lors, la course change de physionomie pour le Champion d’Europe en titre : « Le retard que nous avons sur Basso n’est pas rattrapable à la régulière, car nous avons un niveau de performance très proche. Je vais donc continuer à attaquer au cas où il aurait un problème, mais en pensant avant tout à cette deuxième place qui serait une bonne opération pour le Championnat. »

L’écart est stable jusqu’à la fin de la première étape, puisque Simon rentre au parc fermé avec un retard de 49 »3.

Le Martiniquais se montre irrésistible lors de la seconde étape, puisqu’il signe cinq meilleurs temps sur six spéciales. Il termine le rallye en trombe mais échoue à 19 »9 de Basso : « Je visais la victoire et elle était à notre portée. Cette crevaison fait partie de la course et je marque tout de même des gros points pour le Championnat. J’occupe maintenant la troisième place, à quatre points de Travaglia et deux de Basso. L’an passé, à la même époque, j’en comptais dix de retard sur Pedersoli ! »

Simon est donc optimiste pour la suite de la saison : « Nous allons continuer à travailler très dur car nos adversaires, à commencer par l’équipe officielle Fiat, ne laissent rien au hasard. Il y aura une forte concurrence lors de la prochaine épreuve, à Madère. Mais j’ai confiance dans notre potentiel. »

Leave a Reply