Dakar 2005 - Etape 5  5 janvier 2005

Premières aventures au Dakar

Au CP1, Simon ne pointe qu’à 22 secondes d’Isabelle Patissier. Mais ensuite, les ennuis commencent avec trois crevaisons. Au CP2, ce sont 9 minutes qui séparent le Champion d’Europe des Rallyes de celle qui a coiffé le titre mondial en T1 la saison dernière. Obligé de s’arrêter pour attendre une roue de secours, Simon terminera à plus d’une heure de la référence de la catégorie.

« Jusqu’au CP1, tout allait bien, raconte Simon. Ensuite, nous avons crevé puis, trente kilomètres avant le CP2, nous avons heurté quelque chose dans la poussière. Sous le choc, les pneus avant et arrière gauche ont crevé simultanément. Nous avons pu changer le pneu avant mais il ne nous restait plus de roue de secours pour changer l’arrière. Nous avons roulé avec le pneu crevé jusqu’au CP2 et attendu qu’une autre voiture puisse nous donner une roue. L’attente a été très longue. Au total, je pense que nous avons perdu une heure. Dire que la journée a été frustrante serait être en deçà de la réalité mais nous avons appris beaucoup, c’est quand même notre objectif en disputant pour la première fois le Dakar. »

Alors que Simon Jean-Joseph et Jack Boyère se dirigeaient vers l’arrivée de la spéciale pour en finir avec cette journée, Gerard De Rooy, leur équipier au sein de l’équipe Gauloises, a été victime d’un spectaculaire accident : « De Rooy Junior nous a dépassé à une vitesse incroyable avec son camion. Mais juste après, le camion a tapé une bosse et est parti en tonneaux. C’était vraiment impressionnant ! Nous nous sommes arrêtés pour voir si l’équipage allait bien. Gerard a cassé le pare-brise avec ses pieds pour pouvoir sortir. Ils semblaient tous un peu choqués mais sans blessure mis à part Gerard qui a récolté une coupure au bras. Ils vont avoir beaucoup de travail à faire sur le camion pour pouvoir repartir ! »

Mercredi, pour la sixième étape de ce 27e Dakar, Simon Jean-Joseph et Jack Boyère seront confrontés aux premiers cordons de dunes signalés après 300 kilomètres de spéciale…

Leave a Reply