Le Touquet - Arrivée  10 octobre 2004

Touquet bien qui finit bien !

Le soleil est de la partie sur le Nord de la France pour le départ de l’antépénultième manche du Championnat. Les spéciales n’en restent pas moins piégeuses et les pilotes sont sur leurs gardes.

La première étape débute par une spéciale suivie d’un long regroupement permettant un reclassement. Meilleur temps des Super 1600, Simon avoue avoir attaqué très fort. Le rallye repart en début d’après-midi pour une boucle de trois spéciales. Satisfait de son choix de pneumatiques, Nicolas se montre impérial : il signe tous les scratches et remonte de la septième à la troisième position des Super 1600.

Simon reste leader de la catégorie devant Cédric Robert : « J’attaque mais je ne me fais pas la moindre chaleur. Je suis toutefois souvent déconcentré par des spectateurs mal placés au bord de la route. » La dernière boucle se résume à une seule spéciale en raison de l’annulation de l’ES6. C’est Bryan Bouffier qui établit le meilleur temps devant Simon et Nicolas.

Leader avant la seconde étape, Simon reste prudent : « C’est bien que les deux Clio soient en tête. Tout s’est bien passé aujourd’hui, mais le rallye se jouera demain. L’avance que nous avons est ridicule quand on sait ce qui nous attend demain. »

Le beau temps est toujours là pour la seconde journée, qui se compose de deux passages dans une longue spéciale de 55 kilomètres. Fidèle à son rythme « propre, vite mais sans risques », Simon accroche le meilleur temps et porte son avance sur Nicolas à une vingtaine de secondes.

Dans le dernier chrono, Nicolas se montre impérial. Il revient à moins de 6’’ de Simon, qui décroche sa troisième victoire en Super 1600 de la saison : « Tout au long de ces deux jours j’ai cherché à gérer ma course pour assurer ce résultat qui permet à Renault de conserver son titre. Il s’agissait d’un enjeu important et je suis fier d’y avoir contribué. Les deux dernières épreuves ne seront que du plaisir ! »

Acquis devant les nombreux invités de Renault, qui ont pu découvrir le rallye de l’intérieur, ce doublé des Clio Super 1600 satisfait Gilles Lallement, Directeur Technique de Renault Sport Technologies : « Nous atteignons notre objectif principal, qui était de remporter le Championnat de France ‘Marques’. Nous confirmons nos victoires du Rouergue et du Mont-Blanc. La bagarre permanente avec Peugeot nous a conduit à apporter des évolutions sur la voiture qui donnent toute leur mesure aujourd’hui. Simon et Jack ont pu tirer parti de leur connaissance du terrain pour se mettre d’emblée hors d’atteinte de leurs adversaires. Pour une deuxième participation, Nicolas a fait un très beau rallye. Une fois encore les deux équipages ont fait une belle course d’équipe. »

* Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FFSA.

Leave a Reply