Elpa - Etape 1  25 septembre 2004

Sirtaki sous la pluie !

Simon, Jack et le Clio Team ont retrouvé avec plaisir le Péloponnèse pour cette grande classique du Championnat d’Europe. Assuré du titre depuis sa victoire en Turquie, Simon Jean-Joseph a pris le départ à Patras avec la ferme intention de briller face aux meilleurs pilotes nationaux.

Qui dit Grèce ne dit pas forcément ciel radieux. Simon et Jack l’ont appris aujourd’hui dès les ES 2 et 3 : déjà très glissant, l’asphalte des routes s’est transformé en patinoire après de violentes averses.

Tout de même troisième à l’issue de la première boucle, Simon tirait un premier bilan : « C’est une épreuve très difficile et je pense que je viens de connaître les conditions les plus précaires de ma carrière ! Nous n’avions pas les réglages pour de telles conditions, cela a accentué la difficulté… »

Simon s’emparait de la deuxième place dès l’ES 5 et – signe de son adaptation au terrain – il réalisait le meilleur temps dans l’ES7. En enfonçant le clou avec un deuxième scratch dans l’ES9, Simon confortait sa deuxième place.

De retour à Patras, il tire un bilan positif de la journée : « Il faut féliciter les pilotes grecs qui ‘envoient’ très fort sur un terrain aussi difficile. Ils ont la connaissance du terrain pour eux, mais il faut faire les temps qu’ils font ! J’apprécie beaucoup la bonne atmosphère qui règne sur cette épreuve. »

Jack Boyère confirme les propos de Simon : « C’est un peu déconcertant de rencontrer des conditions pluvieuses en Grèce, mais cela fait le charme du rallye. Il sera difficile d’aller chercher le leader à la régulière, mais les spéciales de la seconde étape sont nouvelles pour tous. Alors tout peut arriver… »

L’ingénieur Olivier Maroselli complète : « Sur le papier cette épreuve était difficile à aborder pour nous. La réalité est aussi compliquée que la théorie ! Des spéciales larges et glissantes avec beaucoup de relief ne sont pas faites pour des Super 1600. Le choix des pneus est notamment très difficile, surtout quand il ne pleut pas partout ! La deuxième place de Simon n’en a que plus de valeur. »

Classement après étape 1 : 1. Tsolakidis / Pavlidis (Peugeot 306 Maxi) 1h14’52’’090 – 2. Jean-Joseph / Boyère (Renault Clio Super 1600) +55’’290 – 3. Hatzitsopanis / Petropoulos (Mitsubishi Lancer gr. N) +1’29’’960 – 4. Efstathiou / Orfanos (Renault Clio Super 1600) +1’29’’990 – 5. Iaveris Junio / Stefanis (Fiat Punto Super 1600) +1’32’’060…

Leave a Reply