Madère – Arrivée  1 août 2004

Un podium et la tête du Championnat !

La valeur n’attend pas le nombre des années : course après course du Championnat d’Europe, Simon Jean-Joseph vérifie la maxime de Corneille ! Car même si les paysages de Madère rappelaient à Simon sa Martinique natale, il a du découvrir, apprendre et comprendre un terrain très particulier : « Des spéciales très lisses, sans grip et provoquant un important sous virage. Avec d’importantes dénivelées, nous étions en plus confrontés à une météo très changeante. Nous n’avons pas rencontré la pluie, mais des nappes de brouillard se déplaçant très rapidement… »

Dixième à l’issue de la deuxième spéciale, Simon n’était évidemment pas satisfait de sa position : « Ce n’est pas facile de rivaliser d’emblée avec des pilotes qui ont déjà disputé dix fois ce rallye. Et nous devons travailler sur les réglages de la voiture pour la rendre plus efficace sur ce terrain particulier. Je suis confiant, ce n’est pas la première fois que nous sommes dans cette situation. L’équipe sait réagir vite et bien. »

Effectivement, Simon et la Clio vont progresser tout au long de la journée. Vendredi soir, à l’issue des onze spéciales de la première étape, l’équipage occupe déjà la cinquième place : « Nous allons dans le bon sens. Je suis satisfait de jouer avec des pilotes beaucoup plus expérimentés. Je m’accroche et nous attaquons très fort. A moins de vingt secondes de la deuxième place, je pense que nous pouvons jouer une place sur le podium… »

La deuxième journée est à l’image de la première : Simon et Jack poursuivent leur remontée au classement général. Mais cette fois, ils n’ont qu’à attendre les problèmes de leurs adversaires. Dans l’ES12, Travaglia sort de la route et abandonne. C’est d’ailleurs dans le même chrono que Pedro Matos Chaves (Clio Super 1600) sort pour le compte. Puis Pedro Mendes Gomes connaît des problèmes mécaniques et Simon hérite de la troisième marche du podium.

Le pilote de la Clio Super 1600 se satisfait totalement de ce résultat, ponctué par un temps scratch dans la dernière spéciale du rallye : « Bravo à Vitor Sà, qui remporte une belle victoire à domicile, et à Bruno Thiry qui remporte le Super 1600 pour la première fois cette année. Je n’étais pas loin de ce dernier, mais je ne parvenais pas à lui reprendre plus de quelques dixièmes par spéciale. J’ai donc préféré assurer ce résultat dans les dernières spéciales. »

Cette troisième place permet à Simon de s’emparer de la tête du Championnat d’Europe. Seul pilote à avoir marqué des points sur chacune des cinq manches, il devance de quatre points l’Italien Pedersoli, contraint à l’abandon ce week-end.

Classement général final : 1. Vitor Sá / Ornelas Camacho (Peugeot 306 Maxi) 3h11m52s4 – 2. Bruno Thiry / Nicolas Gilsoul (Citroën C2 Super 1600) +2m15s7 – 3. Simon Jean-Joseph / Jack Boyere (Renault Clio Super 1600) 00:02:40,3
4. José Camacho / Pedro Calado (Peugeot 306 Maxi) +3m23s8 – 5. Miguel Campos / Nuno Rodrigues da Silva (Peugeot 206 Super 1600) +6m30s5 – 6. Alexandre Camacho / Jorge Gonçalves (Citroën Saxo Kit-Car) +9m08s4 – 7. Duarte Abreu / Filipe Fernandes (Peugeot 206 Super 1600) +10m47s2 – 8. Paulo Meireles / António Abreu (VW Polo Super 1600) +11m14s0…

Championnat après 5 manches sur 9 : 1. Simon Jean-Joseph 32 pts – 2. Luca Pedersoli 28 pts – 3. Bruno Thiry 14 pts – 4. Giandomenico Basso, Vitor Sà et Larry Cols, 10 pts…

Leave a Reply