Barum - Arrivée  30 août 2004

Première victoire européenne !

En République Tchèque, Simon Jean-Joseph et Jack Boyère retrouvent leurs deux principaux concurrents du Championnat d’Europe : Bruno Thiry et Luca Pedersoli, mais aussi les meilleurs pilotes locaux habitués des spéciales étroites et rapides des environs de Zlin.

Dès le départ, le Martiniquais prend les commandes du Super 1600 en alignant deux meilleurs temps dans la catégorie. Une autre lutte se dessine alors pour l’équipe Renault Sport Oreca : affronter les kit-cars deux litres plus puissantes pour remporter une première victoire scratch.

Premier à tomber, Luca Pedersoli connaît un problème mécanique. Ensuite, c’est sur le talent que Simon se défait du local Josef Petak dans la quatrième spéciale avant d’assommer le rallye dès le chrono suivant. En signant le meilleur temps près d’une seconde au kilomètre plus vite que tous ses adversaires dans une spéciale de 29 kilomètres, le Martiniquais enfonce définitivement le clou et prend un avantage que personne ne pourra lui contester par la suite : « Autant sur la première étape, le revêtement était humide et les routes larges, autant sur la deuxième journée de course, les spéciales étaient très étroites, rapides et bosselées. C’est un terrain que la Clio Super 1600 apprécie tout particulièrement. Nous nous sommes très rapidement adaptés avec l’équipe pour trouver les meilleurs réglages. »

Loin d’assurer, Simon continue même jusqu’au dernier kilomètre à montrer la supériorité de la Renault Clio Super 1600 face aux pilotes locaux et aux voitures des autres catégories en réalisant neuf des quinze meilleurs temps possibles au scratch tout en s’adjugeant la totalité des temps de référence en Super 1600 : « Je me suis vraiment donner à fond. Je savais que cette épreuve était l’une de celles que nous pouvions remporter avec la Clio. C’est une victoire collective où chaque maillon à son importance. J’en suis le pilote mais Jack est parfait dans son rôle et l’équipe me confie une voiture irréprochable. Lors de nos six rallyes en Championnat d’Europe, nous sommes six fois à l’arrivée sans connaître à une seule reprise un problème qui nous fasse perdre nos chances de bien figurer. Tous ces rallyes sont de fantastiques expériences de découverte et d’adaptation qui nous permettent, à l’équipe et à moi, de travailler en osmose et de faire encore et toujours progresser la voiture. »

Profitant de cette première victoire au général et de l’absence de ses principaux concurrents à l’arrivée, Simon Jean-Joseph prend le large au Championnat d’Europe des Rallyes à seulement trois épreuves de la fin en comptant quatorze points d’avance sur l’Italien Luca Pedersoli.

« J’ai vécu un week-end formidable dans un pays passionné de rallye. L’organisation était digne d’un rallye de Championnat du Monde avec un nombre incroyable de spectateurs, de surcroît très disciplinés. Tout est fait pour que tout le monde passe un week-end de fête. Nous faisions même la une du plus grand quotidien national le samedi matin. La République Tchèque possède une vraie culture de sport mécanique. Je suis fier d’avoir donner mon maximum et d’avoir remporté cette victoire. J’espère continuer sur ma lancée dès notre prochain rendez-vous au Rallye Mont-Blanc Morzine. »

Classement général final : 1. Simon Jean-Joseph / Jack Boyere (Renault Clio Super 1600) 2h40m22s6 – 2. Josef Petak / Alena Benesova (Peugeot 306 Maxi) +2m15s2 – 3. Mirolav Jandik / Radim Chrastecky (Mitsubishi Lancer Evo VII) +2m50s8 – 4. Jindrich Stolfa / Vladimir Tichy (Nissan Almera Kit-Car) +4m39s7 – 5. Vaclav Arazim / Julius Gal (Mitsubishi Lancer Evo VII) +5m10s4 – 6. Miroslav Cais / Pavel Ondrejcik (Mitsubishi Lancer Evo VII) +6m11s4 – 7. Jan Stepanek / Marek Omelka (Subaru Impreza STi) +6m40s7 – 8. Tibor Cserhalmi / Martin Krajnak (Mitsubishi Lancer Evo VII) +7m18s6…

Championnat après 6 manches sur 9 : 1. Simon Jean-Joseph 42 pts – 2. Luca Pedersoli 28 pts – 3. Bruno Thiry 14 pts – 4. Giandomenico Basso, Vitor Sà et Larry Cols, 10 pts…

Leave a Reply