Test  29 juin 2004

Une part de désert pour Simon

C’est au Grand Sambuc que le Martiniquais a retrouvé l’équipe Nissan pour une séance d’essai de la voiture. En une trentaine de kilomètres, il a pu mesurer le potentiel de cette reine du désert : « Tout d’abord je remercie Nissan de cette invitation, qui m’a permis de retrouver des ingénieurs et techniciens avec qui j’avais collaboré par le passé. Au volant, j’ai été surpris par la relative légèreté du Pick-Up, qui contraste avec son aspect massif. Le pilote est assis très haut et il domine la situation. Comme je m’y attendais, les capacités d’absorption de la suspension sont excellentes. Mais au bout du compte, cela n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu conduire ces dernières années. C’est une discipline très différente du rallye traditionnel. »

Quant à envisager une reconversion sur les pistes sablonneuses, il y a un pas que Simon ne franchit pas : « J’apprécie beaucoup la saison que nous menons avec le Clio Team. Le double challenge Championnat de France et Championnat d’Europe me permet de disputer de nombreuses épreuves avec la Clio Super 1600. Evidemment, je ne serais pas contre un coup d’essai sur un rallye-raid, mais il faudrait que cela se fasse dans de très bonnes conditions… »

Leave a Reply