Alsace-Vosges - Arrivée  9 mai 2004

Victoire au pays des images

Le rallye débute vendredi avec deux passages dans une spéciale inédite, Girmont Val d’Ajol. Les pilotes redoutent ces 22,35 kilomètres de routes sinueuses truffées de pièges. Au volant d’une voiture au comportement perfectible, Simon subit d’abord la loi de Cédric Robert et de Nicolas Bernardi. Mais l’équipe Oreca Renault Sport réagit dès la première assistance et le Martiniquais retrouve une voiture lui convenant mieux. Il boucle la première étape en troisième position.

La journée du samedi est beaucoup plus copieuse, avec neuf spéciales. La pluie et la neige fondue tombent sans discontinuer, rendant très glissantes les routes des environs de Saint-Dié-des-Vosges.

Dans une position de ‘chasseur’ qu’il adore, Simon signe deux meilleurs temps dans Col de Fouchy et Col de la Charbonnière, deux spéciales typées ‘course de côte’. Il remonte ainsi en deuxième position avec son équipier en ligne de mire ! Intraitable sur un terrain qu’il n’apprécie pourtant que modérément, le Martiniquais remet ça au deuxième passage et… il s’empare de la tête de la catégorie.

La deuxième étape continue avec deux boucles composées de grandes classiques de l’épreuve : Ormont-Ortomont et Moyenmoutier. Sur un terrain très différent, Simon est toujours aussi à l’aise : deux meilleurs temps viennent s’ajouter aux quatre précédents !

Bernardi signe les deux meilleurs temps du jour. Simon rentre en leader au parc fermé d’Epinal : « Je ne suis pas fâché d’en avoir terminé avec cette étape. Nous avons rencontré des conditions très difficiles et je n’ai pas vraiment pris de plaisir car la sortie de route pouvait arriver à chaque virage. Nous avons joué toute la journée avec les réglages de la voiture et le retaillage des pneumatiques. En tous cas nous sommes bien partis pour offrir une nouvelle victoire à la Clio Super 1600. »

La dernière étape est composée de deux passages dans Corcieux, une terrible spéciale dans laquelle – à ce que l’on dit – il se passe toujours quelque chose. Pourtant, l’édition 2004 déroge à la règle. Les deux pilotes du Clio Team signent un scratch chacun et décrochent un nouveau doublé. Renault remporte une deuxième victoire consécutive dans le Championnat de France des Rallyes ‘Marques’.

Simon occupe la deuxième place du Championnat de France ‘Pilotes’, avec 28 points contre 36 à Stéphane Sarrazin.

Simon Jean-Joseph : « C’est une grande satisfaction d’être sur le podium scratch tout en remportant le Super 1600. Comme à Lyon, la bagarre avec Nicolas a été belle et sportive. Entre nous il y a une saine émulation et je le félicite pour ses performances. Toujours au chapitre des hommages, je voudrais remercier l’équipe Renault Sport Oreca qui a fait une fois de plus un travail parfait. Aux assistances, leur travail se limiter à nettoyer la voiture et à contrôler les plaquettes de freins ! La Clio Super 1600 a atteint un niveau de fiabilité exceptionnel. »

Leave a Reply