Mille Miglia - Arrivée  5 avril 2004

Des points pour débuter

Face aux concurrents du Championnat d’Italie, qui connaissaient parfaitement les spéciales sinueuses tracées dans les environs de Brescia, Simon savait que la partie ne serait pas facile : « A chaque fois que je découvre un rallye, c’est une expérience positive car j’aime l’improvisation. Mais avec trois passages en reconnaissances, on ne peut pas combler d’un coup l’expérience de nos adversaires. »

D’emblée, le pilote de la Clio Super 1600 allait faire jeu égal avec les meilleurs. Malgré un sous virage chronique en début de course, Simon pointait en deuxième position à l’issue de l’ES6 : « Je pense que Basso est intouchable sur ce rallye, mais nous arrivons à nous battre avec les meilleurs pilotes italiens, à commencer par le Champion en titre Andreucci. »

Avant de s’élancer dans la septième spéciale, l’équipage procédait à une vérification sous le capot de la voiture. Mal refermé, celui-ci s’ouvrait quelques centaines de mètres après le départ, cassant le pare-brise et limitant la visibilité à quelques centimètres carrés… Simon perdait près d’une minute en 18 kilomètres : « Nous payons cher cette erreur. Je suis maintenant sixième, je ne pourrai pas remonter sur le podium à la régulière. Je vais rouler sur un rythme sensiblement moins élevé pour assurer des points au Championnat. »

Le Martiniquais ralliait l’arrivée en cinquième position et tirait un bilan satisfaisant de ce premier round : « Ce Championnat tient ses promesses avec un haut niveau d’organisation et de bonnes retombées médiatiques. D’un point de vue sportif, nous avons fait une bonne course qui aurait pu se solder par un podium sans notre mésaventure. Parmi les prétendants au Championnat, je suis le seul à avoir marqué des points. Tout ce qui est pris n’est plus à prendre… »

Leave a Reply