Interview  18 novembre 2003

Un crochet par la Belgique…

Explique-nous la genèse de ta participation au Rallye du Condroz le week-end dernier…
« L’initiateur de cette opération est Lionel Hansen, qui dirige le service Compétition-Client Rallye chez Renault Sport Technologies. Il a monté cette opération de toutes pièces avec Renault Belgique pour estimer les retombées que pourrait générer l’engagement d’une Clio Super 1600 outre-Quiévrain. Dernière manche du Championnat d’Europe des Rallyes, le Condroz est une épreuve très populaire et fortement médiatisée. C’était donc l’occasion idéale pour faire un test grandeur nature. Il n’était pas question de faire les choses à moitié : la structure du Clio Team s’est déplacée avec une voiture officielle. Les dirigeants de Renault Belgique m’ont demandé d’être à son volant, ce que j’ai accepté avec beaucoup de plaisir et de fierté. »

A froid, quel bilan tires-tu de ce rallye ?
« Il est forcément positif, puisque j’ai remporté la catégorie Super 1600 après une belle bagarre avec Lary Cols, Champion de Belgique en titre. Cette victoire est assortie d’une place dans le top 10 au scratch, ce qui me satisfait grandement compte tenu du nombre de quatre roues motrices au départ. Plus que le résultat sportif, je retiendrai la convivialité qui a régné tout au long du week-end. Aussi bien avec le public, fort chaleureux, qu’au sein même de l’équipe. J’en profite pour tirer un grand coup de chapeau aux techniciens d’Oreca, qui enchaînent course sur course depuis plusieurs semaines, toujours dans la bonne humeur et avec la même motivation. Pour en revenir aux objectifs initiaux, je pense que nous avons une fois de plus démontré le potentiel de la Clio. Si Cols en avait eu une, j’aurais peut être été battu ! Et je crois que nous avons donné à Renault Belgique tous les arguments pour réfléchir à un programme plus étoffé. »

Revenons sur la course en elle-même. Comment as-tu construit ta victoire sur ce terrain presque inconnu ?
« J’avais déjà participé à ce rallye en 1999, au volant d’une Escort Cosworth. J’avais un vague souvenir de certaines portions de spéciales… Le parcours est atypique, extrêmement rapide. Les spéciales sont tracées de part et d’autre de la Meuse. D’un côté, la région du Condroz est assez vallonnée, avec beaucoup de sous-bois. Les routes sont très glissantes : en fait, je n’avais jamais connu de conditions aussi difficiles ! De l’autre côté du fleuve, les spéciales sont tracées sur des routes assez abrasives, offrant donc un meilleur grip. Je me suis particulièrement appliqué lors du premier passage dans les spéciales pour corriger les notes en marquant les pièges. Ensuite j’attaquais au maximum et c’est là que j’ai fait la différence. Ce qui est important, c’est de ne pas avoir commis d’erreur. Un tout-droit ou un tête-à-queue, ce peut être vingt secondes de perdues… et la victoire qui s’envole. C’est ce qui m’était arrivé au Touquet… et ça m’a servi de leçon. Cette fois j’ai su être patient pour m’imposer. »

Ce week-end tu disputeras la dernière manche du Championnat de France Super 1600. Le Condroz était un bon entraînement ?
« C’est toujours bien d’être dans une voiture de course et d’être en bagarre pour la victoire ! Comme je viens de le dire, ce rallye était bon pour la patience et la régularité. Evidemment les conditions seront très différentes pour le Rallye du Var. Avoir disputé cette épreuve supplémentaire m’a peut être causé un peu plus de fatigue, mais je suis déjà dans le ‘jus’ pour l’ultime rendez-vous. Il faudra que je sois à 100% dès la première spéciale pour m’imposer. »

Tu mènes le Championnat depuis le début et tu es en bonne position pour le remporter. Comment vas-tu aborder cette dernière épreuve ?
« Je l’ai déjà dit, je ne fais pas du titre une obsession. A Sainte-Maxime, j’aurai la même motivation qu’à chaque fois que je prends le départ d’un rallye. Je partirai pour gagner, même si je ne suis pas forcé de le faire pour être titré. Je n’ai rien à perdre et tout à gagner. Je vais donc rouler avec l’esprit libéré. Je ne ferai de cadeau à personne car je souhaite vraiment terminer cette saison 2003 sur une très bonne note… »

Leave a Reply