Espagne - Etape 1  24 octobre 2003

Simon reprend les bonnes habitudes !

C’est Bernardi qui a dégaîné le plus vite ce matin en signant trois meilleurs temps en autant de spéciales. Pour autant Simon ne pointait qu’à 5’’1 de son jeune équipier : « Nous avions décidé avec l’équipe de monter sur ma voiture un différentiel plus taré que ceux de mes équipiers. Ma Clio sous-vire un peu plus, mais elle est plus efficace dans les parties sales. Ca aurait pu être un avantage en cas de pluie. En tous cas je suis très satisfait du comportement global de l’auto, tout fonctionne parfaitement. »

Simon réagit dans l’après-midi en signant trois meilleurs temps. Mais la course prend une tournure différente dans l’ES8, la dernière du jour. Nicolas crève, s’arrête pour changer la roue et perd plus de trois minutes. Simon hérite donc du commandement : « C’est la course… En tous cas je me fais plaisir au volant, même si les conditions sont difficiles. Cela fait la part belle à l’improvisation… et j’aime ça ! Je vais continuer à attaquer fort demain pour conserver cette position. »

Leave a Reply