Alsace-Vosges - Arrivée  25 mai 2003

Une deuxième place pour Simon

Séparés de seulement 4’’1 ce matin, Simon Jean-Joseph et Brice Tirabassi se préparaient à une belle bagarre sur les quatre dernières spéciales de ce 19e Rallye Alsace-Vosges. Comme prévu, la pluie avait fait son apparition dans la nuit, contraignant les pilotes à opter pour des pneus pluie.

La course changeait de leader dès le premier passage dans l’ES du Col de Bramont. En proie à un souci électrique, Simon Jean-Joseph devait s’arrêter le temps que Jack Boyère effectue la bascule sur les relais de secours. Au point stop, le Martiniquais accusait un retard de 9’’ sur Brice Tirabassi, qui s’emparait donc de la tête de l’épreuve.

Brice signait un nouveau meilleur temps dans l’ES10, portant son avance à 14’’. Au parc d’assistance du lac de Kruth, Simon savait qu’il lui serait très difficile de remonter : « Il ne faut pas oublier que nous devons ramener les deux voitures à l’arrivée. Ce doublé est important pour Renault. Je ne prendrai pas de risques inutiles. »

Dans les deux dernières spéciales, les pilotes des Renault Clio Super 1600 faisaient jeu égal : Brice remportait sa première victoire scratch de la saison.

Simon ne peut être déçu de cette deuxième place : « Tout d’abord je tiens à dire que nous venons de disputer un très beau rallye, bien organisé et avec des spéciales magnifiques. J’ai mené pendant deux étapes, hélas ce problème électrique m’a fait perdre la tête. C’était un souci mineur, mais l’écart était tellement faible que je n’ai pas pu conserver l’avantage. Depuis le début de la saison, nous avons toujours eu une Clio extraordinaire et il faut accepter ce petit pépin. »

Hugues de Chaunac, Président d’Oreca, ne peut que se réjouir de ce nouveau doublé : « Je considère qu’il y a deux vainqueurs sur cette épreuve. Simon a dominé le rallye, mais il l’a perdu sur un petit problème technique. Comme Brice était juste derrière, il a pu en profiter pour prendre la tête. C’est dommage pour Simon mais je retiendrai avant tout ce doublé ; il s’agit d’une fantastique récompense pour l’équipe. »

Gilles Lallement, Directeur technique de Renault Sport Technologies, s’avoue rassuré… car il redoutait un peu cette épreuve : « Nous abordions ce rallye avec beaucoup d’humilité. Nous avions besoin de nous situer sur un terrain où Cédric Robert et sa 206 avaient été très rapides l’an passé. Evidemment, ces appréhensions sont dissipées. Ce doublé confirme notre début de saison brillant, mais il reste cinq courses au calendrier ! C’est une fierté que d’offrir ce résultat à la Direction régionale Renault de Nancy, qui avait de nombreux invités sur l’épreuve. »

Leave a Reply