Alsace-Vosges - Etape 1  23 mai 2003

Une agréable mise en bouche !

L’unique spéciale du jour, inédite dans cette épreuve, offrait un condensé de toutes les difficultés que l’on peut rencontrer sur les petites routes d’Alsace. Du sinueux, du rapide, des montées, des descentes : tout ce qu’il fallait pour mettre à l’épreuve pilotes et mécaniques.

A l’arrivée de la première spéciale, Simon Jean-Joseph était presque surpris de réaliser le meilleur temps. Outre des réglages de suspensions un peu trop souples à son goût, il avait du faire face à une perte d’efficacité des freins de sa Clio dans l’ultime descente. En fait, tous les problèmes rencontraient ce problème, Brice Tirabassi compris.

Pour le deuxième passage, les ingénieurs du Clio Team définissaient de nouveaux réglages qui allaient donner satisfaction aux pilotes. Mais cette fois, c’est Brice qui réalisait le meilleur temps devant Simon… malgré une légère touchette avec un talus.

Les deux pilotes Renault rentraient donc en leaders au parc fermé de Mulhouse. Une position qui deviendrait presque habituelle pour Simon : « Cette spéciale, que nous découvrions tous, était déjà un gros morceau. Au deuxième passage, j’ai cherché à préserver mes freins, quitte à perdre quelques secondes. Cette position me ravit, mais les écarts sont tellement faibles que le rallye ne démarrera réellement que demain. Je n’ai pas disputé ces spéciales lors de mes deux dernières participations à l’Alsace-Vosges, ce sera donc difficile. »

La deuxième étape sera le gros morceau de cette épreuve, avec six spéciales à disputer dans la région de Saint-Dié-les-Vosges. Il y aura trois passages dans des grandes classiques : Arrentes de Corcieux, Ormont – Ortomont et Moyenmoutier.

Leave a Reply