Programme 2003  18 décembre 2002

Simon pilote officiel Renault en 2003

Après avoir mené une campagne de onze rallyes au volant d’une Clio Super 1600 en 2002, Simon Jean-Joseph a donc eu la satisfaction de se voir proposer un programme officiel par Renault : « C’est une très belle récompense et je ne peux que remercier Renault ! Je me suis beaucoup investi dans le développement de la Clio, mais les décideurs n’avaient que l’embarras du choix pour leurs pilotes 2003. Je suis très fier de la confiance qui m’est accordée. Plus qu’un aboutissement, c’est le début d’une nouvelle aventure à l’ambition simple : la victoire. »

Simon disputera les sept manches du Championnat de France des Rallyes Super 1600 sous les couleurs officielles de Renault. Il participera en outre à sept manches du Championnat du Monde, mais sur une voiture privée : « J’ai atteint la limite d’âge fixée pour le Championnat Junior WRC et je ne peux de ce fait m’y inscrire. Mais je participerai tout de même aux sept manches 2003 : Monte-Carlo, Turquie, Acropole, Finlande, Italie, Espagne et Grande-Bretagne. Je veux persévérer dans cette voie, car je suis convaincu d’avoir ma place au plus haut niveau. Je vais donc devoir trouver les budgets nécessaires au montage de ce programme. »

Pour les deux facettes de son programme 2003, Simon pilotera une voiture préparée par l’équipe Oreca, dirigée par Hugues de Chaunac. Pour Simon, il s’agit d’un autre motif de satisfaction : « C’est un team très prestigieux, qui a gagné dans toutes les disciplines du sport automobile. Ils ont encore prouvé leurs facultés en remportant le Championnat Super 1600 2002. Je suis très enthousiaste à l’idée de collaborer avec cette équipe. » Un enthousiasme partagé par Hugues de Chaunac : « Pour l’instant, je ne connais Simon que de l’extérieur. Cela fait quelques années que je l’observe. Je retiens évidemment sa superbe saison en 1998. Depuis le début de la saison 2002, j’ai pu le suivre de plus près dans le cadre du Championnat Super 1600. J’ai ainsi pu me rendre compte de son approche de la course : il est tout à la fois méthodique, rigoureux et méticuleux. Au volant, il se révèle très rapide, aussi bien sur terre que sur asphalte. Pour Oreca, c’est une grande satisfaction que de pouvoir travailler avec Simon. Nous sommes impatients ! »

Aussi bien en France qu’en Mondial, Simon fera équipe avec Brice Tirabassi, le Champion de France en titre. Le jeune Varois est un des espoirs français les plus en vue : il a soif d’apprendre et compte un peu sur Simon pour cela : « Pour moi c’est un point très positif. Simon est un pilote expérimenté… et j’espère qu’il me donnera quelques petits trucs, notamment en Mondial où je vais tout découvrir. Il a une excellente image médiatique et j’espère pouvoir progresser sur ce point à son contact. Le courant a l’air de bien passer et je pense que nous allons faire du bon travail ensemble. Après mes premiers tours de roues, nous avons remarqué que nous n’avons pas les mêmes points de sensibilité sur la voiture : nos analyses devraient donc être complémentaires, c’est important pour les ingénieurs. »

Des ingénieurs qui vont avoir beaucoup de travail au cours de cette saison 2003 ! Olivier Maroselli, chef de projet de la Clio Super 1600 chez Renault Sport Technologies, dresse un tableau de la saison à venir : « Même si nous avons terminé la saison 2002 sans souci majeur, nous travaillons beaucoup sur le moteur. Nous améliorons à la fois ses performances et sa fiabilité. Tout ceci débouchera sur de nouvelles homologations en début d’année. En plus des séances d’essais destinées à préparer les rallyes, nous mènerons un programme de développement à plus long terme, destiné à explorer à fond toutes les possibilités de la voiture. En 2002, Simon a assuré la quasi-totalité du développement de la Clio. Il est donc important pour nous qu’il soit toujours là pour assurer une continuité. L’arrivée de Brice nous apporte la complémentarité… et un programme d’essais un peu moins lourd pour chacun des pilotes ! »

Du Var au Monte-Carlo, l’intersaison ne sera donc pas été bien longue pour Simon, qui savoure les quelques semaines passées en Martinique : « Comme toujours, je retrouve avec beaucoup de plaisir les Antilles et ses attraits. Je ne prendrai pas de longues vacances, mais ces quelques jours vont tout de même me permettre de me ressourcer. Il faut que j’aborde le Monte-Carlo gonflé à bloc. La saison va être longue… et passionnante. »

Leave a Reply