Cardabelles – Etape 1  18 octobre 2002

Départ prudent… mais performant !

Pour cette deuxième manche « terre » du Championnat de France des Rallyes Super 1600, la météo n’a pas décidé de se montrer clémente. De fréquentes averses rendent les chemins des environs de Millau encore plus piégeurs qu’à l’ordinaire ! Après le tour de reconnaissances, les équipages attaquent en début d’après-midi cette première étape.

A l’arrivée de la première spéciale, Simon Jean-Joseph a le sourire des grands jours. La spéciale de l’Hospitalet lui convient à merveille. Troisième à 6’’2, il ne tarit pas d’éloges sur le parcours : « On se régale ! C’est un grand plaisir de rouler sur la terre à ces vitesses. On roule vite, mais sans prendre de risques inutiles… »

Quatrième de l’ES2, le Martiniquais sourit un peu moins : « J’ai fait une petite erreur qui aurait pu se payer comptant, nous ne sommes pas passé loin des arbres ! Il faut rester vigilant en permanence, surtout dans cette spéciale qui est plus glissante que la première. »

Au deuxième passage dans l’Hospitalet, Simon réalise à nouveau le 3e temps. Il occupe la même position au classement général, seulement 1’’3 devant le suédois Daniel Carlsson : « Ca me fait plaisir de me battre avec lui car c’est un grand espoir du rallye mondial. Peu à peu, Tirabassi et Bérenguer augmentent leur avance, mais cela ne me surprend pas car ils connaissent très bien cette épreuve. Avec Daniel, nous la découvrons et notre bagarre provoque une saine émulation ! »

Ce même Carlsson reprend 2’’4 à Simon dans l’ES4 : il s’empare donc de la troisième position aux dépens du pilote de la Renault Clio. Avec seulement une seconde d’écart, les choses sont toutefois loin d’être jouées : « C’était une belle première étape ! Je ne me suis pas lâché complètement aujourd’hui. Je suis à moins de 30’’ du leader, ce qui n’est pas beaucoup sur la terre, où les écarts se font et se défont facilement. Je pense que j’ai une meilleure voiture que celle de Carlsson, mais il a été un peu meilleur que moi aujourd’hui ! On verra demain, ce sera une longue journée avec six spéciales… »

Leave a Reply