Mont-Blanc – Etape 1  6 septembre 2002

Simon surnage en deuxième position

Peu avant le départ de cette quatrième manche du Championnat de France des Rallyes Super 1600, Simon Jean-Joseph se montrait prudent quant à ses chances de bien figurer : « Nous n’avons pas pu effectuer la séance d’essais qui devait déterminer notre set-up : nous partons donc un peu dans l’inconnu. Cela dit, Automéca a encore beaucoup travaillé sur la voiture. L’équipe a notamment amélioré la fiabilité moteur. Après une pause de deux mois dans ce Championnat, il faudra voir l’évolution des différentes équipes chrono en main. »

Dans les deux premières spéciales, Simon devait effectivement se battre avec une voiture trop souple. De plus, il disputait une partie de la deuxième spéciale sous la pluie, contrairement aux trois premières voitures. Malgré tout, Simon pointait déjà en quatrième position au classement général.

A l’assistance, le Martiniquais en profitait pour faire améliorer les réglages de sa Renault Clio Super 1600. Il repartait le couteau entre les dents… mais il ne pouvait se livrer complètement dans la troisième spéciale à cause d’une nouvelle averse ! Les choses se passaient mieux dans la quatrième et dernière spéciale du jour, puisque Simon évoluait enfin dans les mêmes conditions que ses adversaires.

Il rentrait au parc fermé de Morzine en deuxième position, finalement ravi d’être dans la course à la victoire : « Nous avons amélioré la voiture tout au long de la journée. Certains détails restent perfectibles, mais je pense que nous allons encore progresser demain. De mon côté, je peux également aller plus vite, notamment dans les montées où j’ai sous-noté certaines portions. Occuper la deuxième place ce soir est un bon résultat. Cela dit nous ne pouvons pas nous en contenter. Cédric Robert est un garçon très rapide, mais je vais essayer de reprendre du terrain demain. Je n’ai de toutes façons pas le choix, puisque Marc Amourette est juste derrière ! »

Leave a Reply