Deutschland - Arrivée  25 août 2002

Jusqu’au bout de l’effort !

Sur la longue liaison le menant au podium de Trèves, Simon Jean-Joseph pouvait enfin souffler. Au cours des trois jours de course, disputés sur des terrains aussi différents que difficiles, le pilote de la Renault Clio Super 1600 en a bavé. Mais grâce au soutien de Jack Boyère, de son chiropracteur Jean-Eric Dubois et de l’ensemble de l’équipe Automéca, il a su repousser ses limites pour attaquer, spéciale après spéciale.

Simon termine sur le podium de la classe Super 1600 derrière Cédric Robert et Daniel Sola. La deuxième place était à sa portée avant que la mécanique ne fasse des siennes dans les deux dernières spéciales du rallye : « Ne disposant pas d’ouvreurs, je n’ai pas attaqué dans la première spéciale de cette troisième étape. C’était très piégeux et je ne voulais pas prendre de risques inutiles. Par contre, je me suis bien lâché dans les quatre suivantes ! J’ai réalisé à chaque fois le meilleur temps et j’étais en mesure de ravir la deuxième position à Sola. Mais nous avons ensuite connu des soucis d’injecteur qui m’on fait perdre deux minutes… et cette deuxième place ! »

Le bilan chiffré reste très positif, puisque sur 21 spéciales effectivement disputées, Simon s’est classé 13 fois dans les cinq premiers. Successions de lignes droites et d’épingles, béton abrasif, enchaînements rapides : dans toutes les conditions, Simon a démontré les capacités de Renault Clio Super 1600, qui ne tarde décidément pas à briller dans une catégorie où sont déjà impliqués Peugeot, Citroën, Opel, Suzuki, Volkswagen, Fiat et MG !

Compte tenu des circonstances, voir l’arrivée en bonne position représente une victoire pour Simon et l’équipe : « Ce fut une épreuve constituée de hauts et de bas. Et les bas étaient des moments très difficiles ! Plusieurs fois, j’ai cru que j’allais jeter l’éponge. Mais j’avais envie de montrer ma volonté et de remercier tous ceux qui me soutiennent. A chaque assistance, la Clio aux couleurs de la Martinique connaît un grand succès et je ne voulais pas décevoir mes supporters. Renault Sport Technologies, Automéca et moi-même avons engrangé de précieuses informations pour l’avenir. »

En parlant de futur, il se profile déjà à l’horizon. Dans deux semaines, Simon retrouvera le Championnat de France avec le Rallye du Mont-Blanc, quatrième manche de la saison. Deux semaines plus tard, l’équipe mettra le cap sur l’Italie pour le Rallye Sanremo, troisième rendez-vous en WRC. Pas le temps de souffler !

Leave a Reply