Limousin - Etape 2  29 juin 2002

Trop d’attaque !

L’étape du jour se composait donc de trois boucles de deux spéciales, Eymoutiers et Mont-Gargan, plus une petite récréation avec la spéciale spectacle d’Esther, disputée avant la dernière boucle.

Dans le premier tour, Simon Jean-Joseph continuait à se battre pour la première place avec ses adversaires de la veille : Cédric Robert et Serge Jordan. Il conservait la deuxième place tout en se montrant confiant pour la suite des évènements.

Mais dans l’ES 6, Simon commettait une petite erreur qui se terminait… dans un champ : « Dans l’ES 5, j’avais l’impression d’avoir très bien roulé et je n’ai pas fait un temps satisfaisant. J’ai ensuite voulu attaquer encore plus… J’en ai fait un peu trop et j’assume l’entière responsabilité de cette erreur. Heureusement nous n’avons rien touché et j’ai pu repartir en ayant tout de même perdu une vingtaine de secondes. » Cette mésaventure se payait au prix fort, puisque Simon rétrogradait à la cinquième position.

Après la spéciale spectacle, les concurrents repartaient pour l’ultime boucle. Une nouvelle fois, Simon partait à la faute, avec un tête-à-queue qui se terminait contre un mur : « Encore une erreur due à trop d’attaque ! Je le répète, j’ai encore beaucoup à apprendre de la voiture, surtout sur l’asphalte. Je dois me retenir pour rouler à 100% et pas à 101%. »

Le pilote de la Martinique appliquait cette méthode dans l’ultime spéciale du jour… et il signait le quatrième temps, à 5/10e du leader Cédric Robert.

De retour au parc final d’assistance, Simon tirait le bilan d’une étape pour le moins mouvementée : « Je ne suis pas déçu de ce que j’ai fait. J’ai juste quelques remords de ne pas avoir su me retenir. L’équipe a beaucoup travaillé sur la Clio et je m’en veux de leur ramener une voiture qui porte les stigmates de mes erreurs. L’intensité de la bagarre que nous nous livrons est sublime et le moindre faux-pas se paye cash. Demain il reste quatre spéciales, à moi de m’appliquer. Je ne vise pas le podium à la régulière, mais je vais tout faire pour aller chercher la quatrième place. Ce serait une belle récompense pour mes mécaniciens, mes partenaires et tous mes supporters des Antilles ! »

Leave a Reply