Acropole - Présentation  11 juin 2002

Simon sur les traces de Clio…

Après les deux premières manches du Championnat de France des Rallyes Super 1600, Simon Jean-Joseph n’a guère eu le temps de souffler. Le pilote antillais a en effet pris la direction de la péninsule grecque afin de préparer le premier de ses quatre rallyes du Championnat du Monde 2002 : « J’ai un très beau programme cette saison, puisque je dispute onze rallyes au total. Si je joue placé en Championnat de France, je n’ai pas d’autre objectif que de faire des coups d’éclat lors de mes apparitions en Mondial, puisque je ne suis pas engagé au Championnat Junior WRC. Je veux confirmer mon potentiel et démontrer celui de la Renault Clio Super 1600 ! »

Pour la firme au losange, ces apparitions au plus haut niveau vont permettre de préparer le futur, comme l’explique Gilles Lallement, Directeur Technique de Renault Sport Technologies : « Nous espérons voir plusieurs Clio Super 1600 en Championat Junior WRC l’an prochain, qu’elles soient engagées par des clients privés ou des filiales. Les Championnats nationaux sont également très importants, mais nous souhaitons être représentés au niveau mondial, puisqu’on y trouve la plus grande concentration de constructeurs et de jeunes talents. Pour nous, travailler avec Simon est une excellente chose : il nous aide à développer la voiture sur des terrains très différents en nous faisant profiter de son expérience du Championnat du Monde. Evidemment, démarrer ce programme mondial par l’Acropole est un gros challenge pour toute l’équipe. C’est une épreuve très difficile et je pense que celui qui sera à l’arrivée sera bien placé ! »

Pour préparer au mieux ce rendez-vous, Simon a effectué trois jours d’essais sur les flancs rocailleux des montagnes grecques. Les équipes de Renault Sport Technologies et d’Automéca ont ainsi pu accumuler un maximum d’informations en vue de la course. « Nous avons beaucoup travaillé sur le set-up des suspensions », explique Simon. « Le terrain grec est très différent de celui que nous rencontrons en France… Le sol est très caillouteux, ce qui met à rude épreuve les pneumatiques et la mécanique. Même si nous ne l’avons pas ménagée pendant ces trois jours, la Clio n’a souffert d’aucun problème de fiabilité, ce qui est très encourageant pour la course ! »

Après ce début de semaine consacré aux reconnaissances, Simon pourra valider les derniers réglages à l’occasion du shakedown de jeudi matin. Le pilote Gauloises y croisera à coup sur quelques vieilles connaissances : « J’ai conservé de très bonnes relations avec les équipes d’usines pour lesquelles j’ai conduit. Rester dans le milieu du WRC est très important pour moi, il faut cultiver les contacts ! »

Vendredi matin, la course partira sur les chapeaux de roues avec six épreuves au programme : « Les spéciales sont magnifiques, surtout celle de Karoutes qui est fabuleuse. Pour ma troisième participation à cette épreuve, je suis prêt à me mesurer aux pilotes du Championnat Junior WRC et j’espère leur mener la vie dure ! »

Leave a Reply