Auxerrois - Arrivée  28 avril 2002

Simon Jean-Joseph termine sur le podium !

Cette dernière étape se composait de deux boucles de deux spéciales : Saint-Bris et Irancy. Tracées au beau milieu des vignes, ces deux épreuves affichaient un profil de route étroit et cassant, avec de nombreux pièges masqués…

Simon Jean-Joseph prenait le départ de la première boucle après avoir modifié en conséquence les réglages de sa Clio. Il réalisait le sixième temps de la première spéciale, remportée par un Tirabassi bien décidé à rattraper sa minute de pénalité. A ce propos, Simon ne pouvait que s’interroger sur cette sanction : « Nul n’est infaillible. Je n’ai rien contre aucune équipe ni aucun pilote. J’ai le sentiment que la règle n’a pas été appliquée et que le pouvoir sportif n’a pas pris ses responsabilités. »

Ayant concédé 4’’ à Marc Amourette dans cette première spéciale du jour, Simon conservait la tête du rallye d’un souffle… Troisième temps de l’ES12, le Martiniquais reprenait le large sur son poursuivant direct. Mais avec un nouveau meilleur temps, Brice Tirabassi revenait à la deuxième place, à seulement 5’’1 de Simon.

Au parc d’assistance, « SJJ » faisait les comptes : « La remontée de Brice prouve la valeur et l’expérience de notre adversaire. Si je me base sur ce qui s’est passé ce matin, il est clair qu’il va m’être très difficile de rester en tête. Mais cela ne veut pas dire que nous n’allons pas nous battre ! » La pluie se mettait à tomber avant le départ de la deuxième boucle, ce qui n’allait pas avantager Simon : « Je vais devoir ouvrir la route, qui sera très grasse. Après mon passage, la trace sera faite pour mes poursuivants… »

Loin d’être résigné, le pilote de la Clio sortait la grande attaque, mais il ne pouvait que constater la remontée de ses adversaires. Simon termine finalement troisième de cette première épreuve 2002 : « Le bilan est très positif, car la Clio n’a connu aucun souci. Au prix de très gros efforts, nous terminons juste derrière l’équipe Citroën, qui a tout de même remporté le Championnat du Monde Super 1600 2001 ! Nous devançons en outre deux autres équipes d’usine, ce qui prouve que nous sommes déjà dans le coup. Mais mon but reste la victoire ! Avec Renault Sport Technologies et Automeca, nous allons donc devoir encore beaucoup travailler pour nous hisser au niveau de nos adversaires. »

Ces trois jours de course auront en outre permis à Simon et son équipe de préparer le Rallye de Grèce, qui se déroulera les 15 et 16 juin : « Cette épreuve marquera le début de notre programme de quatre courses en Championnat du Monde. Le terrain sera encore plus cassant qu’ici, mais nous allons effectuer d’autres séances d’essais d’ici là. »

Leave a Reply