Posts tagged ‘S1600’

Barum - Présentation  23 août 2007

Jean-Joseph et Citroën veulent poursuivre leur bonne série

Les rallyes qui composent les calendriers de l’ERC et de l’IRC se suivent, mais ne se ressemblent pas. « C’est l’un des charmes de ces compétitions », sourit Simon Jean-Joseph. Ainsi, après les carrefours et les profondes cordes d’Ypres, les rapides pistes en terre de la Russie ou le toboggan sur le « billard » asphalté de Madère, voici les spéciales sur goudron du Barum Rally. Au fil des années, ce dernier a su s’imposer comme une étape indispensable dans les différentes formules du Championnat d’Europe. « Le parcours est très varié », décrit Simon. « Tracées en plaine, les spéciales sont globalement assez rapides et ne comportent pas de montées, ce qui est appréciable pour nous. On y trouve aussi des portions bosselées qu’il faudra bien négocier. Enfin, les conditions d’adhérence sont, la plupart du temps, excellentes. »

Depuis que Simon Jean-Joseph et Jack Boyère ont entamé ce programme, la partie n’a jamais été facile. Tantôt avec une Citroën C2 Super 1600, tantôt avec une Citroën C2-R2, préparées et suivies par l’équipe PH-Sport assistée de techniciens de Citroën Sport, Simon se démène toujours. « A chaque fois », explique-t-il, « nous nous retrouvons confrontés à une forte adversité composée de pilotes évoluant avec des voitures à quatre roues motrices. Aux concurrents habituels viennent en plus toujours se mêler des locaux qui ne se privent pas de brouiller les cartes. A Zlín, la liste des engagés est de nouveau impressionnante, ce qui va encore engendrer de belles bagarres…un autre charme de ces rallyes européens », conclut « Jean-Jo ».

Animé de cette volonté d’en découdre, Simon se présente au départ du ‘Barum’ avec plusieurs objectifs. « Nous sommes très motivés pour essayer de signer la meilleure place possible parmi les pilotes inscrits en Championnat ERC. Nous occupons actuellement le troisième rang provisoire et les écarts avec ceux qui nous devancent ne sont pas très importants. Tout est donc encore possible, mais cela passe par un bon résultat ici. » Régulièrement premier pilote classé à évoluer au volant d’une voiture à deux roues motrices, Simon ambitionne aussi de se distinguer en IRC. « Citroën a décidé de s’y engager et nous allons essayer d’être les meilleurs représentants de la Marque. Au départ de cette épreuve, j’aurai également une pensée émue pour mes compatriotes martiniquais durement touchés par un récent cyclone. »

« Simon Jean-Joseph et la Citroën C2 Super 1600 ont une belle carte à jouer lors de ce week-end », pronostique Yves Matton, responsable Compétition Client Citroën Sport. « A plusieurs reprises, malgré de nombreux adversaires mieux armés, Simon est parvenu à entrer dans les dix premiers au prix d’une belle attaque. Sur les routes tchèques, la compétitivité de la Citroën C2, son potentiel et sa fiabilité mises entre les mains expertes d’un Simon Jean-Joseph particulièrement motivé devraient permettre à l’équipage du Double Chevron d’inscrire des points importants en ERC et ainsi de garder ses chances de conforter une place sur le podium provisoire du Championnat. »

Madère - Mise à jour  5 août 2007

Simon Jean-Joseph et la C2 S1600 sur le podium de l’ERC

Avec cette décision, la Citroën C2 Super 1600 de Simon Jean-Joseph/Jack Boyère gagne un rang et passe de la 8e à la 7e place du classement final. Dans le même temps, le pilote Citroën progresse d’une position parmi les pilotes inscrits en European Rally Championship (l’ERC). Simon inscrit 7 points au lieu des 6 prévus.

Classement Final du 48e Rali Vinho da Madeira
1. G. Basso/M. Dotta (Fiat Punto) 3 h 06 min 13,4 s
2. B. Magalhaes/P. Grave (Peugeot 207) + 2 min 26,4 s
3. E. Garcia Ojeda/J. Costa (Peugeot 207) + 2 min 52,8 s
4. JP. Fontes/F. Prata (Fiat Punto) + 3 min 39 s
5. B. Casier/F. Miclotte (Peugeot 207) + 5 min 37,3 s
6. C. Fontana/R. Casazza (Fiat Punto) + 5 min 40,6 s
7. S. Jean-Joseph/J. Boyère (Citroën S1600) + 6 min 03,5 s
8. A. Camacho/R. Abreu (Peugeot 206 S1600) + 6 min 59,9 s
9. N. Vouilloz/N. Klinger (Peugeot 207) + 7 min 01,2 s
10. F. Freitas/D. Figueiroa (Renault Clio S1600) + 8 min 13,1 s

Classement de l’European Rally Championship (ERC) après 7 manches sur 10
1. D. Iliev 43 points
2. E. Garcia Ojeda 39 pts
3. S. Jean-Joseph 35 pts
4. M. Solowow 32 pts
5. R. Travaglia 29 pts
6. V. Isik 29 pts

Classement ‘Constructeurs’ de l’Intercontinental Rally Challenge (IRC) après 5 manches sur 9
1. Abarth 63 points
2. Peugeot 62 pts
3. Mitsubishi 32 pts
4. Citroën 4 pts

Madère - Arrivée  4 août 2007

Des points importants pour Simon Jean-Joseph et la C2 S1600

Inscrit à la fois en Intercontinental Rally Challenge (l’IRC, 5e manche) et en ERC (7e manche), ‘Madère’ avait comme de coutume attiré un plateau de qualité avec notamment de nombreuses voitures à transmission intégrale. L’objectif « au moins la quatrième place en ERC » que s’était fixé Simon Jean-Joseph était loin d’être assuré et Simon en était bien conscient : « La bagarre s’annonçait rude, mais fort intéressante ! »

Si la première étape du 48e ‘Rali Vinho da Madeira’ a été perturbée par des conditions météo changeantes, la deuxième journée s’est courue sous un chaud soleil. Les réjouissances se composaient de neuf spéciales aux profils similaires à ceux de la veille : des montées abruptes suivies de descentes vertigineuses le tout sur un goudron à l’adhérence précaire.

Piégé par l’orage hier matin, Simon Jean-Joseph avait passé tout le vendredi à essayer de combler son retard. Au prix d’une attaque démentielle, le pilote de la Citroën C2 Super 1600 était peu à peu revenu sur ses principaux adversaires. « Il nous a fallu cravacher mais dans l’ultime chrono, nous sommes parvenus à arracher la troisième place à nos concurrents visant l’ERC, ce qui correspondait à la septième place du classement général provisoire. Le système de bonus, dont le barème est 3, 2 et 1 points, qui récompensent les trois premiers de ce championnat à la fin de chaque étape, nous a permis d’en inscrire un. »

Ses positions, Simon avait très envie de les conserver aujourd’hui comme il l’expliquait après l’arrivée. « L’équipe PH Sport, qui prépare et suit notre C2 S1600 pendant les courses, les techniciens de Citroën Sport qui les assistent, Jack et moimême, tous étions motivés pour défendre ce résultat. Les nombreuses montées ne nous l’ont pas permis. Je suis malgré tout satisfait de ma course où nous avons une fois de plus démontré les capacités de notre Citroën. »

Yves Matton, Responsable Compétition Client Citroën Sport dresse un bilan positif de ce déplacement à Madère. « La volonté de Simon Jean-Joseph, son expérience lors des moments difficiles, le parfait travail de toute l’équipe, associés à la fiabilité et au potentiel de la Citroën C2 Super 1600 permettent à l’équipage du Double Chevron de signer un excellent résultat. Face à un tel plateau, une huitième finale place était loin d’être jouée. Dans le même temps, Simon et Jack inscrivent des points intéressants dans le cadre du Championnat ERC… »

Madère - Etape 1  3 août 2007

Orages… et espoirs pour Simon Jean-Joseph et la C2

Débuté hier soir par la super-spéciale de Funchal, la première étape du 48e ‘Rali Vinho da Madeira’ s’est poursuivie aujourd’hui avec un programme chargé. Neuf spéciales étaient tracées sur les reliefs surplombants la capitale de cette petite île située en face du Maroc dans l’océan Atlantique. Plus de 170 kilomètres contre le chronomètre attendaient l’équipage Citroën qui devait également faire face à une rude concurrence composée de voiture à quatre roues motrices.

L’une des particularités de cette île est de posséder une météo très capricieuse. Simon et Jack en ont fait les frais. « La toute première boucle était une véritable loterie », expliquait Simon en fin de journée. « Nous avons décidé d’opter pour des pneumatiques BFGoodrich prévus pour le sec… et l’orage a éclaté à notre passage ! Nous avons réussi à limiter les dégâts mais cela fut très périlleux ! Nous avons frôlé la correctionnelle à plusieurs reprises. » Profitant de l’agilité et de l’efficacité de la C2 Super 1600 dans ces conditions de route difficiles, Jean-Jo regagnait le parc d’assistance sans avoir trop hypothéqué ses chances de bien figurer. Il n’était pourtant pas au bout de ses peines !

La deuxième boucle s’avérait tout aussi compliquée à négocier. « Même si la chaussée s’est mise à sécher », raconte encore Simon, « de nombreuses plaques d’humidité subsistaient. Avec les techniciens de Citroën Sport et les membres de l’équipe PH Sport, nous avons cette fois choisi le type de pneus offrant le meilleur compromis possible. Cela comportait le risque de se retrouver parfois avec des gommes complètement inadaptées. C’est le jeu ! Une nouvelle fois, ce fut un grand moment. » Cela n’empêchait pourtant pas la Citroën C2 Super de s’emparer de la première place des voitures à deux roues motrices et d’entamer une impressionnante remontée.

Auteur de deux meilleurs temps en Groupe A, assortis de splendides places dans les dix premiers du général (6e dans l’ES5, 7e dans l’ES6…) le Champion d’Europe 2004 faisait honneur à sa réputation et revenait rapidement dans le top 10. « Quand les routes ne s’élèvent pas trop et que les relances sont moins nombreuses, la Citroën C2 S1600 s’avère très efficace et redoutable. »

Dans un ultime effort, Simon parvenait à arracher la septième place du classement général et s’installait sur la troisième marche du podium provisoire des pilotes inscrits en ERC. « Malgré les mauvais tours joués par la météo, je suis satisfait de notre étape. Grâce au système de bonus mis en place en ERC, nous inscrivons un point dès ce soir et espérons, pourquoi pas, en marquer d’autres demain… »

Madère - Présentation  31 juillet 2007

Rendez-vous volcanique pour Simon Jean-Joseph

Le calendrier de l’Intercontinental Rally Challenge (IRC) regroupe des épreuves ayant appartenu au Championnat de Monde WRC comme le ‘Safari’ ou la ‘Turquie’. Il y a ensuite de tout nouveaux rallyes avec, par exemple, la ‘Russie’. Enfin, des manches possédant un passé sportif important complètent le programme. Un premier exemple a été donné avec ‘Ypres’ en Belgique en juin et un deuxième est apporté par le ‘Rali Vinho da Madeira’, sur l’île portugaise de Madère.

Etape incontournable du Championnat d’Europe, ‘Madère’ est considéré comme l’un des plus beaux rallyes sur asphalte du monde. Cette année, il compte pour l’European Rally Championship dont il constitue le septième rendez-vous. La qualité de son organisation et sa réputation lui ont valu d’intégrer l’IRC (cinquième manche). D’origine volcanique, cette île, longue de 57 kilomètres pour 23 de large, offre des paysages particuliers et possède un réseau routier parfait pour y tracer des spéciales.

« J’apprécie ce déplacement sur l’île de Madère qui possède des similitudes avec la Martinique », explique Simon Jean-Joseph. « Il s’agit de ma quatrième participation consécutive. Je commence à posséder une bonne connaissance du parcours. Le relief, très découpé, donne des spéciales où les montées et les descentes s’enchaînent sans cesse. Sur ce tracé hyper sinueux, l’asphalte est parfaitement lisse et offre très peu d’adhérence. Le climat tropical est imprévisible. En quelques kilomètres, on peut y subir des averses et rencontrer du brouillard. Dans ces conditions, les routes deviennent extrêmement glissantes. »

« Le caractère accidenté du terrain ne joue pas en notre faveur face aux voitures à quatre roues motrices », détaille encore Simon. « ‘Madère’ attire toujours un nombre important de candidats à la victoire et la « partie » ne sera pas facile. L’agilité de la Citroën C2 Super 1600 constitue l’un de nos atouts. A nous de compenser dans les descentes… Sa fiabilité et la compétitivité dont elle a déjà fait preuve sur asphalte me font dire qu’une fois de plus nous pouvons jouer les troubles fêtes. Pourquoi ne pas essayer de pimenter un peu cette course qui se déroule toujours dans une ambiance déjà très chaude. Notre objectif est double. Tout d’abord, tenter de signer le meilleur résultat possible dans le cadre du Championnat ERC. Ensuite, inscrire des points pour Citroën dans celui de l’IRC et ainsi démontrer aux clients de la Marque que la Citroën C2 Super 1600 est capable d’obtenir de très bons résultats face à une concurrence relevée… »

Communiqué de presse Citroën Sport