Posts tagged ‘Sébastien Ogier’

Chronique  3 mars 2013

Coup d’arrêt ou nouveau départ ?

Bonjour à tous ! Vous êtes nombreux à me demander de mes nouvelles sur ma page Facebook et c’est pourquoi j’ai décidé de tenir une chronique mensuelle. Les thèmes seront variés, même si le sport automobile aura la plus large place. N’hésitez pas à réagir et à me faire part des thèmes que vous voudriez que j’aborde !

Pour commencer, parlons du Championnat du Monde des Rallyes, qui va vivre dans quelques jours un événement dont on ne mesure pas encore toute la portée. Au Rallye du Mexique, pour la première fois depuis bien longtemps, Sébastien Loeb ne sera pas au départ d’une manche du WRC.

Que faut-il en penser ? Est-il dommage que Seb ait décidé de ne pas affronter Sébastien Ogier au cours de cette saison 2013 ? Je ne crois pas qu’il ait grand-chose à prouver après avoir mis à la retraite les Auriol, Sainz, McRae, Mäkinen et autres Grönholm… Le Championnat deviendra-t-il plus ouvert, et donc plus intéressant ? Peut-être, sauf si Seb Ogier s’empare immédiatement de la place laissée vacante… Au vu du Rallye de Suède, cela pourrait bien arriver !

Revenons à l’autre Seb, celui qui a accumulé neuf titres de Champion du Monde depuis 2004. Il le répète volontiers : il ne prend pas sa retraite, car il a déjà de nombreux projets qui le laisseront derrière le volant d’une voiture de course. Et c’est cela qui va tout changer.

Seb aura sans doute un pincement au cœur – même s’il ne l’avouera jamais – lorsque les prochains rallyes partiront sans lui, mais il oubliera aussitôt ce sentiment pour se concentrer sur ses nouveaux objectifs.

Nous n’avons pas fini de voir le nom de Sébastien Loeb sur les feuilles de classement. Quand il en aura terminé avec le circuit, je pense qu’il s’essaiera au rallye-raid. Il en a encore au moins pour dix ans !

Il m’est difficile de comparer cette situation avec l’arrêt de ma propre carrière. Lorsque j’ai eu mon problème en ski nautique, je me suis retrouvé confronté à une réalité à laquelle je n’étais absolument pas préparé. Quelques semaines plus tard, j’ai dû me rendre à l’évidence : ma carrière professionnelle était terminée.

J’ai été bien occupé par la suite, avec un poste passionnant chez Citroën Racing et Peugeot Sport. Malgré cela, ce n’était pas toujours facile à vivre. La compétition apporte des sensations tellement fortes que le reste en paraît fade. Quand on est immergé dans la course, avec toute l’équipe, qu’on se bat pour essayer de gagner, c’est vraiment exquis et incomparable.

J’ai ressenti une frustration pendant trois ans, jusqu’à ce que je reprenne le volant d’une voiture de course. En participant au Championnat de France des Rallyes sur Terre en 2011, j’ai retrouvé ces sensations uniques. Rien que d’en parler, j’ai envie de remonter dans une voiture de course pour revivre ces sensations. Je réfléchis d’ailleurs à quelques projets dans ce sens !

Je vais suivre avec beaucoup d’intérêt ce Rallye du Mexique. Qui sera le premier vainqueur de l’ère post-Loeb ? Sébastien Ogier ou un autre pilote ? Et vous, qu’en pensez-vous ?