Posts tagged ‘R2’

Rally Russia – Présentation  10 juillet 2007

Citroën et Simon Jean-Joseph au pays des tsars

Lors de son lancement, en début d’année, les organisateurs de l’Intercontinental Rally Challenge (l’IRC) ont pris deux critères pour sélectionner les épreuves du calendrier. Ils ont retenu des rallyes anciens et renommés à forte réputation (Ypres, Madère…) et d’autres se déroulant dans des pays importants. C’est le cas de la Russie qui voit pour la première fois l’une de ses manifestations de sport automobile être intégrée à une compétition intercontinentale. Cela n’était plus arrivé depuis 1914 et le Grand Prix de Saint Petersbourg. Il ne fallait en aucun cas manquer ce rendez-vous et Citroën sera présent avec Simon Jean-Joseph.

Ce 1er Rally Russia est le quatrième rendez-vous de l’IRC après le Safari, la Turquie et Ypres. Si la cérémonie de départ se déroule dans la ville mythique de Saint Petersbourg, les spéciales sont tracées dans la région de Vyborg au Nord-Ouest du pays. La proximité de la Finlande, à laquelle la ville a appartenu jusqu’en 1947, renseigne sur le profil des routes en terre. Peu cassantes, elles seront probablement très rapides avec sans doute des bosses et des lacs… un vrai petit rallye des « 1000 Lacs », mais en Russie !

Pour Simon Jean-Joseph, il s’agira de la deuxième course aux commandes de la Citroën C2-R2, qu’il a découvert lors du récent rallye de Pologne (8-10 juin). Après une prise en main prudente, le pilote martiniquais avait progressivement haussé le rythme, se mêlant à la lutte en catégorie GrA. « C’est avec immense plaisir que je vais découvrir ce pays et cette épreuve » explique-t-il. « J’ai à présent une bonne connaissance de la Citroën C2-R2. Il ne faut pas se fier à son gabarit. Elle possède un potentiel très intéressant et sur un terrain rapide nous pouvons créer la surprise. Même si la victoire est difficile à envisager face aux nombreuses voitures à quatre roues motrices, je pense qu’avec la fiabilité et la compétitivité de la C2-R2, nous pouvons atteindre une bonne place. »

« Il y avait un fort intérêt de la part des représentants de Citroën Russie pour que l’on vienne rouler dans cette épreuve » explique Yves Matton, Responsable Compétition Client Citroën Sport. « Il y a de nombreuses voitures de la Marque qui évoluent en Russie. La Citroën C2-R2 est notre produit phare et à travers la participation de Simon Jean-Joseph nous voulons montrer l’étendue de son potentiel. Commercialement, c’est également un pays important pour Citroën. Enfin, ce rallye va, pour la première fois, bénéficier d’une bonne couverture médiatique à travers son inscription en IRC. Nous nous devions de participer à ce rendez-vous. »

Rally Poland - Etape 1  9 juin 2007

Apprentissage réussi de la C2-R2 pour Jean-Joseph

Le rallye de Pologne est l’une des plus anciennes épreuves existantes. Cette année, elle est candidate à l’accession au Championnat du Monde des Rallyes. Courue sur terre, elle compte en 2007 pour l’ERC (l’European Rally Championship) dont elle constitue la quatrième manche.

La première étape se composait de sept spéciales soit 150,34 km chronométrés. En plus de la super-spéciale disputée hier soir en ouverture, les équipages devaient affronter une boucle de trois spéciales, tracée dans la région du Mazurian Lake District.

Contrairement aux épreuves qu’il a déjà disputées cette année en ERC et en IRC (Intercontinental Rally Challenge), Simon Jean-Joseph n’évoluait pas au volant d’une Citroën C2 Super 1600 mais avec le modèle C2-R2. Une voiture qu’il a pris en main juste avant la course. « Après quelques kilomètres lors du déverminage sur l’asphalte, à Satory, j’ai véritablement découvert la Citroën lors du shakedown » expliquait Simon. « Cette séance d’essais a été perturbée à de nombreuses reprises. Ceci ne m’a pas permis de complètement prendre mes marques. Cependant, j’ai tout de même pu juger de l’intéressant potentiel dont bénéficie cette véritable auto de course. »

Il se montrait tout d’abord très prudent dans la super-spéciale de Mikolajki. Le deuxième chrono ayant été neutralisé, Simon devait attendre l’ES3 pour enfin pouvoir parcourir ses premiers « vrais » kilomètres de spéciale avec la C2-R2 : « J’ai l’impression de retourner à l’école » déclarait-il à la fin de la boucle matinale. « Mon objectif ici est d’essayer de marquer des points en championnat d’Europe. Je ne veux pas prendre de risques inutiles. Peu à peu, je me suis familiarisé avec le pilotage de la C2-R2. Sur ces spéciales qui ressemblent à la Finlande, j’ai pris beaucoup de plaisir à son volant notamment dans les portions très rapides. Je me sens de plus en plus en confiance aux commandes de cette efficace et étonnante petite voiture. Ce soir, nous sommes quatrième du classement des pilotes de l’ERC. Je suis très motivé à l’idée d’essayer d’améliorer notre position demain. »

Yves Matton, Responsable Compétition Client Citroën Sport, retient du déroulement de cette journée, plusieurs éléments positifs : « En passant de la Super 1600 à la R2, Simon Jean-Joseph a d’abord du trouver ses marques, ce qu’il a bien fait lors du premier tour. Ses performances se sont ensuite améliorées avec notamment un meilleur temps dans l’ES6. Ceci confirme le potentiel de la C2-R2 sur la terre. Avec Jack Boyère, ils sont ce soir au pied du podium en ERC. Une longue journée les attend demain pour essayer d’inscrire encore d’avantage de points et ainsi atteindre le challenge fixé.»

Rally Poland - Présentation  6 juin 2007

La Pologne en Citroën C2-R2 pour Simon Jean-Joseph

Candidat à l’accession au Championnat WRC, le Rally Poland est l’un des plus anciens rallyes existants. Cette année, il constitue la quatrième manche de l’ERC qui en compte dix. Couru sur terre, il se déroule, pour la troisième fois consécutive, dans la très touristique région du Mazurian Lake District. Toute proche de la frontière Russe, la ville de Mikolajki, située à 200 km au nord de la capitale Varsovie, accueille l’ensemble des infrastructures.

Le rallye se découpe en deux étapes tracées au nord de Mikolajki où se court également la super-spéciale vendredi et samedi soir. La suite du programme est assez classique avec des boucles de trois spéciales à disputer deux fois le samedi et le dimanche. Si le nombre de chronos est limité, ils sont en revanche assez longs.

Contrairement aux précédents rallyes effectués cette année en ERC ou en IRC (Intercontinental Rally Challenge), Simon Jean-Joseph ne s’élance pas au volant d’une Citroën C2 Super 1600 mais d’une C2-R2. Yves Matton, Responsable Compétition Client Citroën Sport, explique les raisons de ce changement : « Pour espérer participer à un maximum de manches cette saison, il fallait trouver des solutions. Cette course en Pologne avec la R2 nous permet de conserver une partie du budget que nous pourrons utiliser pour disputer les prochains rendez-vous avec la C2 S1600. A travers les performances de Simon, nous espérons, comme lors de l’édition précédente avec Kris Meeke qui s’était mis en évidence, démontrer le potentiel de la C2-R2 dans une région commercialement importante pour Citroën. »

Face à de tels objectifs, Simon Jean-Joseph se réjouit de participer à cette épreuve avec la C2-R2. « C’est un sacré défi » affirme t-il. « Je n’ai parcouru que quelques mètres sur le goudron au volant de cette voiture lors du déverminage. Je vais donc complètement la découvrir vendredi, pendant le shakedown. Je ne suis pas inquiet car ses prestations en Junior et dans les différents championnats nationaux où elle est engagée, sont très positives. Elle bénéficie d’une excellente fiabilité et je sais que je peux faire confiance à l’équipe Citroën Sport. Après quelques courses avec la Citroën C2 S1600, il va falloir que je m’adapte. J’aborde cela avec plaisir car le challenge est de taille.»

Simon est d’autant plus motivé qu’il apprécie ce rallye dont il connaît une partie des spéciales. « On se croirait presque en Finlande. C’est aussi rapide, plus étroit et les arbres sur le bord des routes sont peut-être juste un peu moins épais que dans la région de Jyväskylä ! Le terrain n’est pas cassant, idéal pour une petite auto comme la C2. Nous allons essayer de confirmer son potentiel et de réaliser le meilleur résultat possible devant un public toujours très nombreux en Pologne » conclut Simon.

Page 5 sur 512345