Dakar 2007 - Etape 1  6 janvier 2007

Dans le vif du sujet !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce Dakar est parti sur les chapeaux de roues. A ce petit jeu, les Volkswagen Touareg se sont montrés intraitables. Carlos Sousa, l’enfant du pays, a réalisé le meilleur temps devant les quatre pilotes officiels : Giniel de Villiers, Carlos Sainz, Ari Vatanen et Mark Miller. Les autres favoris – Stéphane Peterhansel, Luc Alphand ou bien Jean-Louis Schlesser – n’ont pas forcé leur talent, préférant attendre les premières étapes africaines pour commencer à attaquer.

Sur un terrain peu favorable à son buggy deux roues motrices, Simon Jean-Joseph avait lui aussi décidé de ne pas prendre de risques : « Cette spéciale était surprenante, avec des portions très sinueuses dès les premiers kilomètres. Nous avons rattrapé le 4×4 parti devant nous après une dizaine de kilomètres. Il s’est effacé très sportivement et nous avons continué notre route en veillant à ne pas nous ensabler. »

Mais à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée, une mésaventure a ralenti la progression de l’équipage n°326 : « Nous étions dans une portion lente, déjà bien creusée par le passage des premières voitures. La roue avant gauche s’est dégonflée, sans doute après un contact avec un élément dur dans un virage. Le pneu n’était pas crevé et nous avons réussi à terminer la spéciale sans abîmer la voiture… Nous aurions perdu beaucoup plus de temps en nous arrêtant pour changer la roue. »

Classés à la 29e place de cette spéciale, Simon et Jack ont fait plus que limiter les dégâts : « Evidemment, j’aurais préféré faire mieux ! Nous avons perdu environ cinq minutes, ce qui n’est rien à l’échelle de cette course. Cette mésaventure sera vite oubliée… »

Demain, Simon et ses camarades disputeront la seconde spéciale portugaise : « Le terrain sera fondamentalement différent, avec un terrain beaucoup plus dur. Je continuerai à m’appliquer en attendant les spéciales africaines. »

Dakar 2007 - Vérifications  5 janvier 2007

Bons pour le service !

Pour la plus grande joie des membres de la caravane, le soleil est déjà de la partie sur ce Dakar 2007 ! Inlassablement depuis mercredi matin, les 525 concurrents – aux quelques forfaits près – satisfont aux vérifications du côté du centre culturel de Belem. Une étape incontournable qui est aussi l’occasion de multiples retrouvailles.

Hier soir, Simon Jean-Joseph et Jack Boyère ont effectué leur circuit administratif avant de retrouver les deux autres concurrents issus des départements d’outremer : le Réunionnais Stéphane Hamard, qui pilote la KTM n°126, et l’équipage guadeloupéen Fabrice Marchand / Guillaume Dupont, associés sur le Toyota n°487. L’occasion de confronter des expériences des précédentes éditions et de faire un vœu commun : celui de rejoindre Dakar !

Ce matin, le buggy n°326 a subi l’examen des commissaires techniques, chargés de vérifier la conformité de la voiture et de sceller le moteur, qui ne peut être changé pendant le rallye. Puis la « sauterelle rose » a rejoint le parc fermé jusqu’au départ de l’épreuve.

« Cette fois nous y sommes ! A vrai dire j’attendais ce moment avec impatience », déclare Simon. « Il s’agit de la concrétisation de mois de travail. Le plateau est très relevé, avec 30 à 40 voitures qui peuvent terminer dans le top 10 à Dakar. Dans notre catégorie, le maître incontesté est Jean-Louis Schlesser, qui aligne un buggy très abouti. »

Le pilote Only s’est également intéressé aux buggies monoplaces de la Desert Cup : « Ca va être du sport pour le pilotes, qui vont devoir conduire et naviguer en même temps ! Je leur tire mon chapeau… » Parmi ces concurrents, Simon a retrouvé son ami Abdou Thiam, un des trois pilotes sénégalais au départ : « Quoi qu’il arrive je dois rejoindre Dakar, puisque c’est chez moi ! Je crois que je vais me régaler au volant de ce buggy. C’est mon sixième Dakar, j’en avais déjà fait un seul au volant d’un 4×4… »

Simon a en outre obtenu quelques informations sur la première spéciale, qui se déroulera demain entre Lisbonne et Portimao. C’est Etienne Lavigne, Directeur de l’épreuve, qui a donné le menu au Martiniquais : « La spéciale est tracée dans des chemins sablonneux d’une pinède. Le sable est mou et il est possible que certains restent plantés ! Ce ne sera pas forcément très amusant, surtout pour les buggies à deux roues motrices. »

Simon reste fidèle à sa ligne de conduite : « Je ne vais pas forcer sur les deux spéciales portugaises. Il n’y a rien à gagner et éventuellement tout à perdre. L’objectif sera de réaliser des temps corrects pour ne pas partir trop loin au Maroc. Nous allons y aller crescendo… »

  31 décembre 2006

Galerie photos : 2006

Présentation Dakar 2007  19 décembre 2006

Une pluie d’étoiles pour Simon Jean-Joseph

A un peu plus de deux semaines du départ du Dakar 2007, Simon Jean-Joseph et son copilote Jack Boyère finalisent leur préparation pour cette grande course qui les emmènera du Portugal au Sénégal en passant par le Maroc, la Mauritanie et le Mali. Un périple de plus de 10 000 kilomètres à travers quelques-uns des plus beaux paysages de la planète.

Lundi soir, c’est à L’Etoile, le célèbre club parisien situé à quelques mètres de l’Arc de Triomphe, que les deux hommes ont dévoilé leur buggy rose, frappé du numéro 326. Réunis à l’invitation du Comité Martiniquais du Tourisme, plus de 250 invités se sont pressés pour découvrir cette drôle de sauterelle !

Parmi les personnes présentes, de nombreuses célébrités martiniquaises étaient venues apporter leur soutien à Simon : « Je suis très honoré de leur présence, tous ont spontanément répondu à notre invitation. La Martinique est une terre de passions et l’engouement suscité par notre engagement sur le Dakar le démontre une fois de plus. »

Sylvain Wiltord, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, était un des invités d’honneur de la soirée : « Je suis venu encourager un sportif qui porte haut les couleurs des Antilles ! Je ne suis pas spécialiste du sport automobile, mais je suis impressionné par le buggy de Simon. Je vais suivre sa progression sur le Dakar… »

Passionné de belles mécaniques, Lord Kossity – dont le nouvel album Danger Zone est disponible dans les bacs – n’a pas résisté au plaisir de s’installer derrière le volant : « Je connais Simon depuis notre adolescence et j’ai suivi sa carrière en rallye. Cette voiture est aussi incroyable que les grosses américaines qui me passionnent plus particulièrement. » Le monde de la musique était particulièrement bien représenté, puisque Ronald Rubinel et Perle Lama étaient également de la fête.

Parmi les personnalités du petit écran, Harry Roselmack était présent au rendez-vous : « Simon est le seul pilote des Dom à avoir atteint un tel niveau. Je viens avec plaisir soutenir un ambassadeur de la Martinique. » La chaîne TF1 était également représentée par Thomas Sénécal et Anthony Beltoise (Auto-Moto). Une véritable pluie d’étoiles pour soutenir Simon Jean-Joseph et Jack Boyère !

  15 décembre 2006

Clip 2006