Dakar 2007 - Etape 8  15 janvier 2007

La fin d’une belle aventure

Après la journée de repos, Simon et Jack repartaient avec l’espoir de venir à bout de la double étape marathon emmenant la caravane jusqu’à Néma en passant par Tichit : « Nous sommes partis sur un rythme tranquille pour préserver au maximum la voiture. Les premiers franchissements de dunes se sont bien passés puis nous sommes restés plantés avec beaucoup de monde, nous étions à quelques mètres de Nani Roma ou Hiroshi Masuoka. Nous avons mis près de trois heures à nous sortir de ce piège. Quelques kilomètres plus loin, nous nous sommes de nouveau ensablés. Nous avons constaté un premier gros problème : le système de gonflage de pneus ne fonctionnait plus. C’est finalement le camion d’assistance de l’équipe qui nous a sortis de cette zone. »

Les deux hommes n’étaient pas au bout de leurs peines : « Une jante s’est découpée dans un passage rocailleux. Pour réparer, nous avons été contraints de démonter le disque de frein. Quand nous nous sommes attaqués au franchissement du second gros cordon de dunes, nous nous sommes de nouveau ensablés, ce qui était prévisible puisque nous ne pouvions plus dégonfler les roues. La nuit commençait alors à tomber. Une fois encore, c’est le camion qui nous a aidés à passer l’erg. J’ai alors constaté que le cric hydraulique, qui permet de soulever la voiture en cas d’ensablement, était lui aussi en panne… »

Le buggy n°326 passait le CP2 à 21h20 et poursuivait sa route. Mais une deuxième crevaison stoppait définitivement sa progression : « Je n’avais plus de roue de secours. A 23 heures passées, il n’était pas raisonnable d’essayer de disputer la fin de la spéciale, puis la suivante avec une voiture aussi mal en point. Surtout que nous ne pouvions pas compter sur l’assistance à Tichit ! Nous avons du nous rendre à la raison et rebrousser chemin pour abandonner au CP2. »

La course s’arrête donc là pour Simon et Jack, qui vont tenter de rejoindre la caravane du rallye : « Nous avons fait ce que nous pouvions faire sur la voiture et nous allons essayer de faire les 700 kilomètres de route jusqu’à Néma… »

Leave a Reply