Fiat Rally – Arrivée  13 septembre 2005

Simon relance le Championnat

Entre la Turquie, Simon Jean-Joseph et la Renault Clio Super 1600, c’est décidément une grande histoire d’amour. En 2003, pour la première apparition du Rallye de Turquie au Championnat du Monde, le Martiniquais s’impose en classe A6. L’an passé, il remporte le Fiat Rally pour sa première participation et fait un grand pas vers le titre européen. Cette année, il récidive en se succédant à lui-même au palmarès de l’épreuve !

Cette victoire a pourtant été longue à se dessiner. Giandomenico Basso et sa Fiat Punto Super 1600 sont les plus rapides à se mettre en action. A l’issue de l’ES2, l’Italien est en tête tandis que Simon occupe le sixième rang. Dans la spéciale suivante, la course bascule une première fois quand Basso perd deux minutes en crevant. Simon réalise le deuxième temps et remonte à cette même position au classement général.

C’est un autre Italien engagé par Fiat, Mirco Baldacci, qui s’est emparé du commandement. Le classement n’évolue pas jusqu’à la fin de la première étape. Baldacci mène devant Jean-Joseph à 30’’6, Basso à 1’40’’, Cukurova (Clio) à 2’24’’7 et Travaglia à 3’37’’4.

« Je crois que c’est la première fois que je m’impose sans remporter la moindre spéciale. Sur ce rallye mon objectif était de me remettre en confiance après deux résultats nuls. Cela n’avait rien d’évident car les routes turques sont très difficiles. On peut très vite crever ou abîmer la voiture. Malgré cela, nous avons su nous maintenir dans le rythme des leaders en occupant la deuxième place tout au long du rallye. Le résultat final est un peu inespéré, mais nous ne l’avons pas volé ! Pour moi le plus important est d’avoir retrouvé le bon rythme au volant d’une voiture toujours aussi parfaite. »

Au Championnat d’Europe, les positions se resserrent. Grâce à sa quatrième place, Renato Travaglia se rapproche un peu plus du titre. Le pilote de la Clio Super 1600 préparée par Autorel pourrait être au départ de la prochaine manche, l’Elpa Rally (Grèce). Avec onze et dix-neuf points d’avance sur Basso et Jean-Joseph, l’Italien peut toujours se permettre de gérer…

Classement : 1. Jean-Joseph / Boyère (Renault Clio S1600) 2h45’32’’8 – 2. Basso / Dotta (Fiat Punto S1600) +17’’0 – 3. Baldacci / Bernacchini (Fiat Punto S1600) +1’37’’7 – 4. Travaglia / Zanella (Renault Clio S1600) +4’01’’3 – 5. Cukurova / Alakoc (Renault Clio S1600) +5’46’’3 – 6. Unal / Ozsenler (Fiat Palio S1600) +7’00’’1 – 7. Burkay / Alan (Mitsubishi Lancer gr. N) +10’36’’1 – 8. Kuru / Kurbanzade (Subaru Impreza) +11’16’’8…

Leaders : ES1 et 2 : Basso. ES3 à 14 : Baldacci. ES15 (arrivée) : Jean-Joseph.
Meilleurs temps : Basso 11, Baldacci 4.

Championnat d’Europe : 1. Travaglia 40 pts – 2. Basso 29 pts – 3. Jean-Joseph 21 pts – 4. Princen et Holowczyk 10 pts…

Leave a Reply