Elpa – Arrivée  26 septembre 2005

Le titre se jouera à Antibes

Le rallye débute sur les chapeaux de roues avec une spéciale de plus de trente kilomètres. Les conditions sont délicates, avec de larges portions humides. Giandomenico Basso (Fiat Punto) s’empare immédiatement de la tête devant Simon Jean-Joseph et Renato Travaglia. Les positions n’évolueront pas jusqu’au terme de cette première étape, pourtant riche de six spéciales totalisant plus de 145 kilomètres !

En signant notamment un meilleur temps (ES2), Simon reste dans le sillage de l’Italien à moins de 20’’ : « Basso va très vite sans commettre d’erreur. Il a surtout fait la différence en trois spéciales, où il nous prend inexorablement quelques secondes. ». Travaglia reste également en lice pour la victoire à 40’’ du leader… Quatrième à une minute après avoir été retardé dès la première spéciale, Mirco Baldacci peut tout autant brouiller les cartes lors de la seconde étape.

Les conditions sont tout autant difficiles pour la deuxième journée de course. Les routes sont toujours humides, mais les concurrents doivent de surcroît affronter le brouillard ! Simon ne relâche pas la pression sur Basso : tout au long de cette journée, les deux hommes font jeu égal. Basso réalise quatre meilleurs temps contre trois à Simon. Retardé par une crevaison dans l’ES10, Renato Travaglia perd le contact avec les deux leaders mais parvient à contenir Baldacci.

En montant sur le podium pour la troisième fois de la saison, Simon était satisfait de sa prestation : « J’ai vraiment eu de bonnes sensations tout au long du week-end. Nous avons utilisé des réglages proches de ceux de la Turquie et ma Clio s’est avérée très efficace dans ces conditions. Malheureusement Basso était un petit peu plus rapide que nous lors de la première étape. Avec Jack nous avons pris beaucoup de plaisir sur cette épreuve. »

Simon ne pourra toutefois pas jouer le titre avec Travaglia et Basso à Antibes. Le premier nommé abordera l’ultime épreuve avec sept points d’avance sur son rival. En cas de victoire de Basso, le pilote de la Clio Super 1600 préparée par Autorel pourra se contenter d’une sixième place pour décrocher une seconde couronne européenne.

Leave a Reply