Australie – Etape 1  5 septembre 2003

Retrait prématuré pour Simon

Simon, venu pour découvrir et apprendre l’épreuve, est évidemment déçu de l’issue de son Rallye d’Australie : « La voiture mise à notre disposition par l’équipe Nocentini by MRT était un mulet reconditionné pour la course. Nous avons rapidement été confrontés à des problèmes de freins persistants. Ce qui ne met pas en confiance ! Je pense également qu’il y avait beaucoup à gagner du côté des suspensions, qui ne me convenaient pas. L’équipe a fait tout ce qu’elle a pu pour remédier à ces problèmes, mais un problème électrique nous a empêché de continuer après le parc d’assistance. »

« C’est une situation très frustrante », poursuit Simon. « Le budget nécessaire pour courir une telle épreuve est très élevé mais j’avais réussi à le réunir. Je voulais vraiment aller au bout pour disposer d’une bonne base de notes. Les reconnaissances se sont bien passées, mais les problèmes de freins nous ont empêché de corriger les notes en course. C’est dommage mais c’est comme ça. On n’a jamais fini d’apprendre… »

Simon va maintenant rentrer en Métropole pour retrouver le baquet de sa Renault Clio Super 1600. Au programme, une séance d’essais pour préparer le Rallye du Touquet. La prochaine manche du Championnat de France Super 1600 se déroulera sur la terre des Cardabelles, du 19 au 21 septembre. Une première occasion de remporter le titre…

Leave a Reply